Les locos d'Alstom se font doubler par l'allemand Vossloh

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aline Bilinski

Coup dur pour Alstom transport. Le constructeur ferroviaire a perdu face à son concurrent allemand Vossloh et passe à côté d'un marché de 140 M€. 

Le contat entre Akiem, filiale de la SNCF de la location de locos et le constructeur allemand Vossloh a été signé le 29 juillet. Montant : 140M€ pour 44 locomotives de manoeuvre. Alstom transport n'a pas remporté la mise. 
Si la nouvelle est accueillie avec joie du côté allemand, où les locos vont être construites dans des ateliers flambants au nord du pays et livrées en 2018, elle fait grincer les dents de la concurrence. Alstom Transport fait grise mine et les salariés de Belfort ne cachent leur inquiétude. La perte d'un tel marché n'est pas sans conséquence, en particulier sur les effectifs, en constante diminution. 

Une décision dont se sont emparés les élus LR Damien Meslot, Député-Maire de Belfort, Cédric Perrin, Sénateur-Maire de Beaucourt

et Florian Bouquet, Président du Conseil Département du Territoire de Belfort, qui dans un communiqué commun, affriment :

"(...) cette décision de ne pas retenir le groupe Alstom Transport démontre l’incapacité du gouvernement et du Président de la République, François Hollande,d’intervenir afin de soutenir l’emploi industriel en France et son savoir-faire, qui est pourtant reconnu mondialement."



De son côté, l'UDI Michel Zumkeller, maire de Valdoie et député du Territoire de Belfort, a adressé un courrier au ministre de l'Economie Emmanuel Macron pour lui faire part de l'inquiétude des salariés et des dirigeants d'Alstom Transport après la perte de se marché.  


Michel Zumkeller, Député du Territoire de Belfort, a tenu à écrire au ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Alstom : Michel Zumkeller à Emmanuel Macron

 

durée de la vidéo: 01 min 52
Alstom passe à côté d'un contrat de 140 M€