Métro, boulot, dodo : la belle aventure parisienne du rappeur Pihpoh

Pihpoh et son batteur Pierre dans les couloirs de la Gare de Lyon. Métro, c'est trop. / © Pihpoh
Pihpoh et son batteur Pierre dans les couloirs de la Gare de Lyon. Métro, c'est trop. / © Pihpoh

Si vous prenez cet été le métro parisien, vous entendrez peut-être son flow résonner dans les couloirs. Le rappeur belfortain fait partie des 300 artistes que la RATP a sélectionné pour ambiancer le sous-sol de Paris. 20 ans que l'opération existe. Un concert est prévu à l'Olympia en novembre. 

Par Clément Jeannin

Il y a eu, bien entendu, la révélation Keziah Jones. L'histoire est désormais connue, c'est dans le métro parisien que le guitariste nigérian s'est fait connaître dans les années 90. Avant que la RATP ne "professionnalise" les mélodies en sous-sol, en organisant deux fois par an des auditions. Depuis, d'autres artistes ont percé, à l'image de Clément Verzi, finaliste de The Voice en 2016, et Emji, vainqueur de la Nouvelle Star 2015.

Pihpoh s'est présenté à la dernière audition. Il a adoré. "Face à moi, il y avait un jury composé de 6 personnes de la RATP. Et c'est vraiment très sympa, il y avait une guichetière, un contrôleur de billets..

Ils avaient vu mes vidéos "j'irai chanter chez vous
" ( tiens, d'ailleurs, un excellent reportage sur ses concerts nomades réalisé par France 3 Franche Comté à retrouver ici, ndlr), je pense que cela m'a aidé. Ils ont pu voir que j'étais à l' aise avec l'idée de jouer devant les gens".
C'est ce qu'on appelle un bon emplacement / © DR
C'est ce qu'on appelle un bon emplacement / © DR

Quand le groupe (oui, parce que Pihpoh, c'est aussi un groupe) a obtenu son sésame pour le métro, il a fallu trouver un bon endroit pour se produire.

Pierre, le chanteur, Arnaud le guitariste et Pierre le batteur ont donc essayé plusieurs "spots", demandé aux SDF s'ils pouvaient leur prendre un bout de terrain, appris à composer avec les flux de passants, cherchant le bon endroit, si possible au croisement de plusieurs lignes.

"On a fait Saint-Michel, Châtelet les Halles, la Gare de Lyon. Mais, bizarrement, c'est dans un couloir de République, là où 4 lignes se croisent, qu'on s'est senti le mieux.

On a choisi de jouer en fin de journée, quand le plus de monde passe mais aussi quand les gens ont un peu de temps pour s'arrêter,  faire une vidéo, poster une photo..on jouait de 16h30 à 19h00. On remontait à la surface recharger notre ampli électrique dans un bar du quartier, avant de redescendre jouer de 20h30 à 22h30
." 

Pihpoh dans le métro
Pihpoh, dans les couloirs du métro, station République.

Le "ticket de métro" de Pihpoh est valable jusqu'au 30 septembre. Il va très souvent cet été se produire en sous-sol.

Parce que cela fait beaucoup de passages, beaucoup de buzz sur les réseaux sociaux, mais c'est aussi très intéressant artistiquement. "En fait, cela nous permet de tester immédiatement un titre, de voir si le public accroche ou pas. C'est génial !"

Un concert événement à l'Olympia pour les 20 ans. Avec Pihpoh ?


La RATP propose aux 300 artistes actuellement engagés de postuler pour participer à un grand concert à l'Olympia, le 23 novembre prochain, pour rejoindre sur scène nottamment Tété ou Oxmo Puccino.

Pour cela, un vote est organisé sur le site de la RATP (cliquez ici pour voter). L'objectif pour les concurents est de finir dans les 10 premiers. Le jury de la RATP en choisira ensuite 5 qui pourront se produire sur la mythique scène. Pour Pihpoh, cela bouclerait de façon remarquable cette aventure ferroviaire.
Pihpoh dans le métro vidéo





Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus