Rachat de General Electric par EDF. Le Président de la République en déplacement à Belfort, jeudi 10 février

Publié le

C'est officiel, Emmanuel Macron doit se rendre à Belfort jeudi 10 février. Outre l'officialisation du rachat de la branche énergie de General Electric par EDF, le Président est attendu sur la question du nucléaire.

Sur le site de l'Elysée, l'agenda du Président indique un déplacement toute la journée du 10 février à Belfort. Emmanuel Macron doit officialiser à cette occasion le rachat de la branche énergie du constructeur Américain General Electric par le français EDF. Le Président de la République pourrait aussi se prononcer sur le nucléaire. Le Territoire-de-Belfort pourrait occuper une place de choix dans la production de mini-réacteurs nucléaires.

Une visite et un rachat

La visite était dans les tuyaux depuis l'automne dernier. C'est maintenant une certitude. Le déplacement du Président doit être l'occasion de rendre officiel le rachat de la branche SteamPower de General Electric. Le géant français de l'électricité EDF doit reprendre une partie des activités de l'industriel des Etats-Unis. 

L'entreprise américaine justifie cette réorganisation car elle perd actuellement de l'argent. C'est pourquoi elle va se couper en trois branches : aviation, énergie et produits de santé. La deuxième, bientôt propriété de EDF, avait été acquise en 2014. Cette année-là, General Electric avait racheté une partie du secteur d'activité d'Alstom.

L'opération devrait être l'occasion de voir revenir les turbines "Arabelle", des composants cédés aux Américains lors de cette acquisition. Il s'agit de composants importants pour la fabrication de l'électricité.

Belfort sur le devant de la scène

Le Président de la République devrait réaffirmer la place du nucléaire dans la production d'énergie en France. Cela passe par l'annonce potentielle de la construction de 6 nouvelles centrales de nouvelle génération (les EPR).

Autre possibilité, la création de mini-réacteurs nucléaires SMR pour lesquelles Belfort doit occuper une place de choix. Le Territoire compte en effet plusieurs entreprises locales ayant des savoirs-faire dans la conception, l'installation ou la commercialisation de ces produits.