Damien Meslot fait basculer Belfort à droite

© SEBASTIEN BOZON / AFP
© SEBASTIEN BOZON / AFP

Belfort, le fief de Jean-Pierre Chevènement détenu par la gauche depuis 1977, a basculé à droite. Le candidat UMP Damien Meslot l'emporte avec 47,39% des voix lors d'une quadrangulaire.

Par Sophie Courageot

Le maire socialiste sortant Etienne Butzbach (PS) est arrivé en deuxième position, avec 31,96% des voix.

Bastien Faudot, le candidat du Mouvement républicain et citoyen (MRC, le mouvement fondé par M. Chevènement), a obtenu 10,22% des suffrages, soit un peu moins que
les 10,43% du frontiste Marc Archambault.


Damien Meslot avait bénéficié du retrait de la liste du candidat Modem, Christophe Grudler (15,68%), entre les deux tours de scrutin, alors que la gauche n'a pas trouvé d'accord.

La prise de la ville de Belfort après 37 ans de gestion de gauche, c'est très beau, je suis très ému", a déclaré M. Meslot à l'annonce des résultats. "Il n'y a pas de citadelle imprenable"

a ajouté le député du Territoire-de-Belfort.

Belfort, la guerre des gauches

Le maire sortant, Etienne Butzbach, qui menait une liste PS-EELV-PRG (21,38% au premier tour), et M. Faudot (10,92% au premier tour) ont maintenu leur liste, ouvrant
un boulevard à la droite.

Les responsables socialistes du département et Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre qui a été maire de Belfort de 1983 à 2007, se sont accusés réciproquement d'être à l'origine de la défaite de la gauche dans cette ville qu'elle détenait depuis 37 ans. Le PS avait appelé le MRC à retirer sa liste.

Belfort passe à droite, "c'est une immense tristesse" et "un revers malheureux, mais Belfort a des ressources"

a regretté Jean-Pierre Chevènement, interrogé par l'Agence France Presse.

Trahison ?.... 


Etienne Butzbach, qui a succédé à Jean-Pierre Chevènement à la mairie de Belfort en 2007, est en conflit ouvert avec le MRC depuis qu'il a quitté le parti fondé par Jean-Pierre Chevènement pour rallier le PS en 2012. Le MRC a vu dans ce choix une trahison et a investi Bastien Faudot, secrétaire national du MRC chargé des élections.
Municipales : Belfort bascule à droite

Interview de Damien Meslot, nouveau maire de Belfort

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les Foulées roses de l'Yonne contre le cancer du sein

Les + Lus