Fausses places, attention aux arnaques !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot
Le précieux sésame d'une internaute du Territoire de Belfort
Le précieux sésame d'une internaute du Territoire de Belfort © Via Instagram - Fanouche90

Chaque année certains festivalier déchantent. Et se font avoir. Votre billet pour les Eurockéennes est-il un vrai ? 

Oui. Si vous l'avez acheté directement aux Eurockéennes. Le festival vend chaque année plus d'un tiers des places.

Oui. Si vous l'avez acheté à un revendeur agrée comme la FNAC ou l'enseigne Carrefour. 


Pour un festival sans fausses notes

Evitez d'acheter un billet à quelqu'un que vous ne connaissez pas. Le festival n'avance pas de chiffres sur les billets frauduleux chaque année. Ils seraient en diminution. 

Depuis 2008, un système de lecture par code-barres est en place sur les e-billets. Une douchette lit celui-ci. La plupart des billets sont nominatifs. Cela limite les arnaques. Une pièce d'identité peut être demandée en cas de doute.

Revendre un billet : interdit par loi

La loi protège les spectateurs contre la revente de billets. Elle est interdite par toute société ou personne physique non agréée par le producteur du spectacle. Le texte de loi n° 2012-348 du 12 mars 2012 s'applique pour les Eurocks. Au risque de 15.000 à 30.000 euros d'amende.

Pour savoir s'il reste des places 

Le site de vente en ligne du festival 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.