Thomas Thévenoud sera jugé juste avant la présidentielle

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Le député de Saône-et-Loire et ancien éphémère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur a vu son procès pour fraude fiscale renvoyé au 19 avril 2017. Soit deux mois avant les législatives où il est candidat à sa succession.

Le tribunal correctionnel de Paris a renvoyé mercredi au 19 avril le procès pour fraude fiscale de l'ancien secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud, pour avoir omis de déclarer ses revenus en 2012 et l'avoir fait en retard pendant plusieurs années, selon une source judiciaire.



Le député de Saône-et-Loire (ex-PS), contraint de quitter en septembre 2014 le gouvernement pour ses démêlés fiscaux, et son épouse, sont poursuivis sur citation directe du parquet. 



Il est reproché au couple de ne pas avoir déclaré ses revenus en 2012 et d'avoir, sur quatre années (2009, 2010, 2011 et 2013), rempli sa déclaration en retard malgré plusieurs relances et mises en demeure de l'administration fiscale.



L'ascension politique de l'ancien secrétaire d'Etat a été brisée net par cette affaire. Neuf jours après sa nomination comme secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger, le gouvernement avait annoncé sa démission le 4 septembre 2014.



Quelques jours après sa démission du gouvernement, Le Canard enchaîné avait révélé des impayés de loyer de Thomas Thévenoud dans son appartement parisien. Le parlementaire avait dit à l'hebdomadaire souffrir de "phobie administrative", expression qui lui avait valu de nombreuses railleries.



durée de la vidéo: 00 min 23
Le député de Saône-et-Loire et ancien éphémère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur a vu son procès pour fraude fiscale renvoyé au 19 avril 2017. ©France 3 Bourgogne

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité