La tiny house, une mini-maison écolo et solidaire

Les tiny houses, ces petites maisons mobiles, ont le vent en poupe. Certaines font office de résidence principale, d'autres de solutions alternatives pour les sans-abri. Nous avons suivi la construction d'une de ces habitations à Mézilles dans l'Yonne.

Ce prototype de tiny house est construit dans un atelier de Mézilles, dans l'Yonne.
Ce prototype de tiny house est construit dans un atelier de Mézilles, dans l'Yonne.
Ossature en bois, carton pour isoler les murs, toiture en fibre de bois : la tiny house n'est composée que de matériaux écologiques. Nous avons suivi la construction d'une de ces mini-maisons sur roues à Mézilles dans l'Yonne.

Une association francilienne, Quatorze, en a passé commande dans une optique sociale et solidaire. Ces mini-maisons pourront accueillir dans l'urgence des sans-abris ou des réfugiés.
 
La tiny house, une mini-maison écolo et solidaire ©France 3 Bourgogne

"Pour trouver un travail, se réinsérer, la première chose c'est de pouvoir se laver, pouvoir dormir, pouvoir être bien. Comme ça, on peut repartir dans la vie", indique Caroline Monrat, architecte sociale et solidaire à l'association Quatorze.

Le prix d'un tiny house est compris entre 25 000 et 50 000 euros. Le prototype construit dans l'Yonne doit être terminé et livré avant Noël. Si en France le projet n'en est encore qu'au stade expérimental, dans les pays scandinaves, ces mini-maisons accueillent depuis des années les réfugiés.
 
© France 3
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture culture économie sdf société réfugiés migrants immigration écologie environnement réchauffement climatique