Toulon-sur-Arroux : entre l’incendie du Crédit Agricole et la fermeture de La Poste, les habitants privés de banque

Un incendie s’est déclaré à l’agence du Crédit Agricole de Toulon-sur-Arroux, en Saône-et-Loire, mercredi 8 avril 2020. Un sinistre qui tombe d’autant plus mal en cette période de confinement que le bureau de poste est fermé pour cause d'épidémie de COVID-19.

De nombreux pompiers ont été appelés sur place afin de maîtriser l'incendie.
De nombreux pompiers ont été appelés sur place afin de maîtriser l'incendie. © Vincent Voegtlin/MaxPPP
Les pompiers de Saône-et-Loire ont été prévenus ce mercredi vers 8h30 qu’un feu s’était déclaré à l’intérieur de l’agence bancaire du Crédit Agricole de Toulon-sur-Arroux. Une épaisse fumée noire se dégageait des flammes. D’importants moyens ont été envoyés sur place au 1 rue Philibert Commerson : une trentaine de soldats du feu et de nombreux engins ont été mobilisés.

Une famille qui habite au-dessus de l’agence a aussitôt quitté son logement. Les secours sont arrivés très rapidement. Le SMUR a pris en charge le couple et son enfant pour les examiner.

Les équipes d’Enedis pour l’électricité et de GRDF pour le gaz étaient sur place. Les gendarmes ont dévié la circulation pour permettre aux pompiers d’intervenir.

Faire des kilomètres pour trouver un distributeur de billets 


Le maire de Toulon-sur-Arroux, Bernard Labrosse, était aussi sur les lieux. Peut-être faudra-t-il reloger la famille, on verra, dit-il.
Compte tenu des dégâts qui semblent très importants, l’agence bancaire devrait rester fermée quelques temps.

Cela tombe d’autant plus mal en cette période de confinement que le bureau de poste est fermé, déclare le maire. Conséquence : les habitants vont devoir faire une douzaine de kilomètres et aller jusqu’à Gueugnon pour trouver un distributeur de billets. Cela pénalisera encore davantage les personnes les plus fragiles qui ne disposent pas de carte bancaire ou de chéquier.

A cause de la crise sanitaire liée au Covid-19, la Poste a décidé de fermer des bureaux ou de grouper la distribution du courrier sur 3 jours. Une décision qui suscite la colère de nombreux élus, notamment dans les communes rurales. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers consommation économie