• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Transjurassienne 2019 : Poussés par le vent, Robin Duvillard et Anouk Faivre Picon s'imposent sur le 68 km

Anouk Faivre-Picon vainqueur de la Transjurassienne 2019 et son fils Even / © Pascal Sulocha
Anouk Faivre-Picon vainqueur de la Transjurassienne 2019 et son fils Even / © Pascal Sulocha

Une vitesse fulgurante sur les skis en raison de la météo. Double victoire française sur la Transju ce dimanche 10 février. La course 48 km a du être annulée. 

Par Sophie Courageot

27 km/h de moyenne. Le skieur de Villard de Lans en Isère s'impose en 2h28, il était passé en tête aux Rousses dans la montée de l'opticien et a fait tout le reste de la course, 50 km en solitaire jusqu'à Mouthe. Membre de l'équipe de France de ski nordique cette victoire fait du bien. Robin Duvillard n'a pas été sélectionné pour les mondiaux de ski nordique en Autriche. C'est la seconde victoire sur la Transju de Robin Duvillard, déjà victorieux en 2017.
 

Une ambiance nordique de folie 

© Pascal Sulocha
© Pascal Sulocha


"Il y avait un vent incroyable… c’était parfait. Dans l’autre sens ça aurait pas été la même ! Partir tout seul c’était pas tout a fait prévu comme ça. On s’est retrouvés à quatre avant Les Rousses et ça ne relayait pas laors je suis parti.  Je suis heureux d’en accrocher une deuxième !" a expliqué l'Isèrois à l'arrivée. 

"Le Jura des fois vous avez du bon temps de merde, mais par contre sur l’ambiance nordique c’est fou, tout le monde me connait sur le bord de la piste, tout le monde encourage, sort de chez sois. C’est une course particulière, c’est une ambiance ! Une victoire ici ça compte tout autant que des victoires en coupe du monde, c’est une grande fierté aujourd’hui" a lancé le vainqueur 2018.
 

Robin Duvillard, l'emporte avec 5 minutes d'avance sur Gérard Agnellet (E-Liberty ski team) et Benoit Chauvet (Team Job station Rossignol) vainqueur en 2011 et 2013.
Gérard Agnellet  conforte sa place de leader de la Worldloppet, circuit qui rassemble les plus grandes courses de longue distance au monde dont bien évidemment La Transju’. « Robin était largement le plus fort, reconnait-il. Il a été très impressionnant et a joué avec nous. J’ai malheureusement chuté entre les Rousses et Bois d’Amont ce qui m’a fait perdre le contact. J’ai même cru que je n’allais pas finir dans le top 20. Mais c’est La Transju’ et je me devais de me battre jusqu’au bout. Alors vu le scénario, je suis content de cette deuxième place. Quant au dossard de leader de la Worldloppet, j’attends encore quelques courses pour voir si j’en fais un objectif de fin de saison.

 


Le classement de la courses hommes

Voir le classement complet
© Race consult
© Race consult



Anouk reine du jour avec l'équipe Team Nordique Crédit Agricole Franche-Comté 


Chez les femmes c'est la Pontissalienne Anouk Faivre Picon qui s'impose en 2h51 accueillie par la ministre des sports Roxana Maracineanu. C'est la première victoire à Mouthe pour la fondeuse de l'équipe de France. "J'ai énormémemt profité de cette course, c'est une chance énorme de pouvoir la gagner, c'est un peu un rêve" a expliqué Anouk à l'arrivée. 
Ce soir, la cloche Obertino rejoindra la maison d'Anouk pour en retrouver une seconde, celle de Mathias Wibault son compagnon vainqueur ici en 2014.
Anouk Faivre-Picon et Céline Chopard-Lallier à l'arrivée / © Pascal Sulocha
Anouk Faivre-Picon et Céline Chopard-Lallier à l'arrivée / © Pascal Sulocha


Céline Chopard Lallier du ski club est la seconde féminine en 2h54.
Alicia Charon prend la troisième place en 2h57. Les trois fondeuses vont pouvoir célébrer une victoire avec leur équipe.
Voir le classement complet 

 

 
 

Trail, Formule 1, médaillés olympique : d'autres grands noms dans la course

D'autres grands noms du sport étaient au départ ce dimanche à Lamoura. Xavier Thévenard, triple vainqueur de l’Ultra Trail du Mont-Blanc, 65e en 2h59’. « Pour moi, La Transju’, c’est presque une séance d’intensité car mes trails durent souvent vingt heures de plus" rigole-t-il. "La Transju’ est inscrite dans notre culture jurassienne. Je l’ai déjà courue de nombreuses fois. J’avais à la base une formation ski de fond et biathlon mais maintenant, avec la course à pied, je sens que je manque un peu de force dans les montées" a confié le traileur de Jougne prêt à repartir jusqu'à chez lui en ski après ses 68 km.
 


Champion olympique de combiné nordique en 1992, Fabrice Guy a lui bouclé l’épreuve en 3h21’. Médaille de finisher aussi pour Vincent Gauthier Manuel, champion paralympique de slalom géant en 2014, arrivé à Mouthe en 4h14, ou encore pour le champion de Formule 1 Romain Grosjean (923ème en 4h47).

Autant emporte le vent et la course de 48 km 


Le vent qui a commencé à souffler très fort en milieu de matinée a contraint les organisateurs à annuler pour des raisons de sécurité la course de 48 km prévue entre Les Rousses et Lamoura.
Les organisateurs ont également stoppé  un coureur du 68 km à midi à Bois d''Amont pour ne pas qu'il ne s'engage dans la fôret du Risoux. 
La transju 25 km FT et la Transju'expérience sont maintenues malgré le vent et la pluie. 

Sur le même sujet

Mâcon : la crise dure aux urgences de l'hôpital

Les + Lus