• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Vague de froid : le Parc de l'Auxois est aux petits soins pour ses animaux

Les pensionnaires du Parc de l'Auxois supportent plus ou moins bien la vague de froid / © FTV
Les pensionnaires du Parc de l'Auxois supportent plus ou moins bien la vague de froid / © FTV

Le Parc de l'Auxois en Côte-d'Or héberge 500 animaux de 90 espèces, originaires des quatre coins du monde. Ces derniers supportent plus ou moins bien les températures négatives de ces derniers jours. Les soigneurs redoublent d'attention pour tous les pensionnaires à poil et à plumes.

Par F.L.

Des pensionnaires plus ou moins acclimatés
Par encore moins 10 degrés ce matin, dimanche 22 janvier, les bassins du parc sont gelés. Certains animaux s'accomodent tant bien que mal du froid, d'autres sont, comme les loups arctiques, dans leur élément.
Ces pensionnaires sont arrivés au Parc en Juillet.

Avec le froid, une ration de viande supplémentaire
Pour les loups comme pour le couple de lions (Kawango et Mikroula), une ration de viande supplémentaire, soit un kilo de viande en plus tous les jours.
Ils ont aussi le choix de rester bien à l'abri ou de profiter de leur enclos.

Confinement pour les espèces exotiques
A l'opposé, d'autres espèces restent confinées, dans des bâtiments aménagés et chauffés : flamands rouges de Cuba ou bien les lémuriens.
Les loriquets sont suivis spécialement, et bénéficient de multiples visites de la part des soigneurs. 

Des petites attentions qui devraient permettre à tous les animaux de passer l'hiver sans souci. Et de recevoir leurs premiers visiteurs d'ici quelques semaines, le parc est actuellement fermé pour la période hivernale et sera ouvert à partir du 18 février.

Le reportage d'Anne Berger et d'Isabelle Rivierre
Intervenants :
  • Hugo Faurie, Soigneur
  • Cathy Vanoost, Soigneuse
Vague de froid : comment les pensionnaires du Parc de l'Auxois vivent le froid ?
500 animaux de 90 espèces originaires des quatre coins du monde... Et qui supportent plus ou moins bien les températures négatives de ces derniers jours. Au parc de l'Auxois, fermé en ce moment au public (et jusqu'à la fin février ou pendant la période hivernale), les soigneurs redoublent d'attention pour tous les pensionnaires à poil et à plumes.  - France 3 Bourgogne - Anne Berger et Isabelle Rivierre

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus