Véloroute : la Voie verte Saint-Yan/Paray-le-Monial a été inaugurée

La Voie verte Saint-Yan/Paray-le-Monial a été inaugurée samedi 26 mai 2018. / © Romy Ho-A-Chuck
La Voie verte Saint-Yan/Paray-le-Monial a été inaugurée samedi 26 mai 2018. / © Romy Ho-A-Chuck

C’est en Saône-et-Loire qu’est née la première voie verte de France, entre Cluny et Givry. Depuis, le Département a investi plusieurs millions dans ces axes réservés aux piétons, cyclistes, rollers... Une nouvelle section reliant Saint-Yan à Paray-le-Monial vient d’être inaugurée.

Par B.L.

La nouvelle voie verte entre Saint-Yan et Paray-le-Monial suit le tracé de l’ancienne voie de chemin de fer.

Le projet a commencé à être étudié de près en 2015. Trois ans plus tard, un chemin tout en enrobé de 9 km de long a été inauguré samedi 26 mai 2018.

Pour fêter l’événement, des animations gratuites ont été proposées au public dès le matin : mise à disposition de vélos et de rosalies, initiation au roller, animation musicale, jeux en bois…


Depuis 1997, le département de Saône-et-Loire a investi plus de 30 millions d’euros dans l’étude et la création de voies vertes interdites aux engins motorisés.
Depuis 1997, le département de Saône-et-Loire a investi plus de 30 millions d’euros dans l’étude et la création de voies vertes interdites aux engins motorisés.


Cette nouvelle voie verte longe l’ancienne ligne Roanne-Montchanin et franchit la rivière l’Arconce à Saint-Yan par un pont métallique.
La section Saint-Yan/Paray-le-Monial connecte la Saône-et-Loire aux itinéraires vélos des départements de la Nièvre et de la Loire.

Le chantier qui a coûté 1,6 million d’euros a été financé par le conseil départemental de Saône-et-Loire, la Région Bourgogne-Franche-Comté, le FEDER Loire et la communauté de communes le Grand Charolais.


1 km de voie verte = 50 000 euros de retombées économiques par an


Depuis 1997, le département de Saône-et-Loire a investi plus de 30 millions d’euros dans l’étude et la création de voies interdites aux engins motorisés. Aujourd’hui la Saône-et-Loire comprend un réseau de 300 km de voies vertes et bleues, réalisées sur d’anciennes voies de chemin de fer ou sur des chemins de halage le long du canal du Centre et de la Saône.

Ces axes touristiques enregistrent chaque année près d’un million de passages, habitants de la Région et touristes confondus. Leur poids économique est loin d’être négligeable, car selon les experts 1 km de voie verte équivaut à 45 ou 50 000 euros de retombées économiques par an.

La voie verte Saint-Yan/Paray-le-Monial suit le tracé de l’ancienne voie de chemin de fer. / © Romy Ho-A-Chuck
La voie verte Saint-Yan/Paray-le-Monial suit le tracé de l’ancienne voie de chemin de fer. / © Romy Ho-A-Chuck


Quels sont les projets à l'étude ?


A l’horizon 2020, de nouveaux projets devraient être réalisés :
-le long du canal du Centre, la section entre Saint-Léger-sur-Dheune et Saint-Julien-sur-Dheune.
-la Voie Bleue le long de la Saône entre Tournus et Ouroux-sur-Saône.



Téléchargez l'application "Voie Verte 71" et laissez-vous guider. Entre Mâcon et Chalon, 24 points d'intérêt sur la Voie Verte vous seront signalés.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus