• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Vesoul : l'Agrocampus associe ses compétences avec l'Ecole des Hautes Etudes en Apiculture

Arnaud Montebourg / © Frédéric Buridant
Arnaud Montebourg / © Frédéric Buridant

L'ancien ministre Arnaud Montebourg vient de créer une école de formation à Dijon,"l'école des hautes études en apiculture". Un projet ambitieux avec l'aide de l'Agrocampus de Vesoul (Haute-Saône). Il propose l'une des rares formations en France dans le domaine. 

Par Frédéric Buridant

L'apiculture : une formation reconnue à Vesoul 


Depuis 1981 Vesoul Agrocampus propose un Brevet Professionnel Reponsable Entreprise Agricole (BPREA) option apiculture. 10 centres seulement en France proposent cette formation.
Direction Port sur Saône, à côté de Vesoul, pour découvrir le rucher école, un espace grandeur nature pour se former au métier avec 250 ruches de production et 40 ruches pédagogiques. Ce rucher est un véritable atout pour la formation. Il permet ensuite aux stagiaires de s'installer en tant qu'apiculteur avec la possibilité de percevoir certaines aides pour se lancer. 
 
formation à l'apiculture / © Vesoul Agrocampus
formation à l'apiculture / © Vesoul Agrocampus


Devenir apiculteur, c'est possible. Le diplôme se prépare soit en formation professionnelle continue, en apprentissage ou dans le cadre d'un congé individuel de formation. La formation se déroule de septembre à juin avec 800 heures de cours et 400 heures de stage pratique. 

 
© Agrocampus Vesoul
© Agrocampus Vesoul
 

L'apiculture : un secteur à redynamiser ? 


Selon une étude de juin 2018, la consommation moyenne de miel en France est de 600 grammes par an, nous en consommons deux fois plus que la moyenne mondiale. Une consommation forte mais une production divisée par deux en 25 ans, avec une importation de miel d'autres pays. Très concrètement, on consomme 45.000 tonnes chaque année de miel et l'on en produit à peine 16.000 tonnes. Même si la filière a connu plusieurs crises, par exemple celle liée aux frelons asiatiques qui a décimé de nombreuses ruches, c'est un secteur ou le ratio "demande-offre" n'est pas satisfait. 
 

Arnaud Montebourg de la politique à l'apiculture 


L'ancien ministre socialiste a quitté la politique. Il a décidé de se lancer dans la valorisation de l'apiculture et de la commercialisation d'un miel d'origine "France garantie" appelé "Bleu Blanc Ruche".
L'idée est d'acheter le miel à des apiculteurs français plus cher que le prix du marché mais en contrepartie, ils s'engagent à augmenter leur cheptel. Un miel 100% français que l'ancien ministre de l'économie défendait déjà quand il était aux affaires.

 

Arnaud Montebourg a fondé son école à Dijon, "'l'Ecole des hautes études en apiculture". 12 élèves de 22 à 52 ans vont y faire leur rentrée pour une formation de six mois très complète portant sur la biologie de l'abeille, la gestion d'une exploitation apicole et des stages. Les profils des élèves sont variés. Certains sont sans emploi,en reconversion, ou photographe..
 
Cette formation est prise en charge dans sa totalité par des conventions entre Pôle Emploi et un organisme de formation. La région Bourgogne-Franche-Comté accompagnée par des mécènes privés participe aux financements de l'école. 
 

L'Agrocampus de Vesoul partenaire de cette école 


Un travail de synergie, et pas de concurrence. C'était le souhait du directeur de l'Agrocampus de Vesoul qui à 'annonce de cette création d'école a rencontré Arnaud Montebourg pour que les deux structures travaillent en commun. Car Vesoul a une formation diplômante dans de domaine de l'apiculture depuis 1981 et donc un réel savoir-faire. 
 
 
© Frederic Buridant
© Frederic Buridant

Ce  vendredi 11 janvier, un tour de table entre les différents partenaires du projet s'est tenu à Port-sur-Saône, dans ce Campusagri qui accueille le rucher école. Les élèves de l'école des hautes études en apiculture viendront le 21 janvier prochain. L'échange entre les deux structures devrait permettre un développement de la filière dans notre région Bourgogne-Franche-Comté.

 

Sur le même sujet

Accidents de rugby : sensibilisation dans l'Yonne

Les + Lus