VIDEO JO 2018 : Jason Lamy-Chappuis, l'outsider

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Menestret
Déjà champion olympique sur petit tremplin aux JO de 2010, Jason n'a plus rien a prouver, il aborde Pyeongchang avec sérénité.
©KEVIN DIETSCH/ MAXPPP
Déjà champion olympique sur petit tremplin aux JO de 2010, Jason n'a plus rien a prouver, il aborde Pyeongchang avec sérénité. ©KEVIN DIETSCH/ MAXPPP

31éme à l'issue de la première compétition (sur le "petit" tremplin), Jason Lamy-Chappuis, champion olympique de combiné nordique en 2010 à Vancouver, a fait son grand retour ce mercredi à Pyeongchang. Un "come back"  olympique "pour le plaisir".

Ils se connaissent par coeur ! Jason Lamy-Chappuis et Nicolas Michaud ont grandi ensemble dans le Jura. Ensemble ils ont parcouru les pistes de ski du massif et usé leurs spatules de saut sur les tremplins des Rousses et de Chaux-Neuve.

En 2006 ils sont ensemble à Turin, pour les premiers jeux olympiques de Jason. 
En février 2010, quand "Jez" devient champion olympique, Nicolas est alors son entraîneur.
Viennent ensuite les jeux de Sochi, des jeux plutôt moyens pour Lamy-Chappuis.

Après ces performances en demi teinte, Jez se consacre a sa carrière de pilote de ligne; il quitte la compétition pendant 2 saisons avant de revenir cet hiver 2017, 2018 pour préparer les jeux.

A PyeongChang Jez va tenter d'écrire une belle dernière page dans sa carrière. Histoire de se faire plaisir une dernière fois, et de donner encore un peu de bonheur à sa famille, à ses amis, et  notamment à Nicolas, le père de son filleul...



Confidences de son ancien entraîneur et ami, Nicolas Michaud.
durée de la vidéo: 00 min 44
Nicolas Michaud et Jason Lamy-Chappuis, aux JO de 2006 à Turin. Photo d'illustration © LE PROGRES/TRIAS Propos de Nicolas Michaud recueillis par Franck Ménestret

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.