VIDÉO. Place au grand nettoyage après les inondations en Franche-Comté !

© France 3 FC
© France 3 FC

Les inondations ont provoqué des dégâts dans certaines communes de Franche-Comté. Après la mise au sec des meubles et des appareils électroménagers, place au grand nettoyage des caves, des habitations et des commerces sinistrés. 

Par Sarah Rebouh

À Besançon, certains commerçants ont sorti les raclettes et les produits de nettoyage ce mercredi. Certains sous-sols de la rue Pasteur, comme celui du bar le Green Man ou encore de la Brasserie du Globe, ont été inondés. 

À l'hôtel Best Western Citadelle, situé rue du Général Lecourbe, les caves ont été inondées. Environ 60 cm d'eau se sont infiltrés, endommageant une partie des denrées alimentaires stockées, et privant ainsi les résidents de leur petit déjeuner.

Inondations à Besançon : on écope l'eau dans les commerces !
Reportage : Amandine Plougoulm et David Martin.

À Quingey, commune où avait été évacuée une maison d'accueil spécialisée, même scène de nettoyage dans les rues. Les habitants sinistrés ont sorti les nettoyeurs haute pression et les pompes pour extraire l'eau des caves.

Nettoyage après les inondations dans la vallée de la Loue
Intervenant : Karim Heroum - Commerçant à Quingey, Thierry Feuvrier - Assureur à Quingey. Un reportage de : CHEVREUIL Jérémy, COLLE Denis, MENESTRET Franck et LOIR Marie.


Faurecia redémarre petit à petit


À Mandeure, les pompiers continuent à pomper l'eau qui s'est introduite dans les locaux des usines, notamment chez Faurecia, où la production a dû être stoppée mardi après-midi au plus fort de la crue.

C'est un peu la course contre la montre pour remettre en état l'outil de production, le plus rapidement possible, afin de pouvoir réalimenter l'usine Peugeot de Sochaux.


À Valentigney, commune touchée par les inondations dans le Pays de Montbéliard, la municipalité prévient via les réseaux sociaux que la voirie effectue ce mercredi des travaux de nettoyage des chaussées. Plusieurs bennes ont été installées dans la ville pour faciliter le déblaiement des encombrants. 


Dans le Jura, sous le pont de Parcey, l'écurie de Marylou s'est également retrouvée les pieds dans l'eau. Claude Morey, le gérant, a dû déplacer ses chèvres pour qu'elles restent bien au sec.
 

© PHOTOPQR/LE PROGRES/Photo Philippe TRIAS
© PHOTOPQR/LE PROGRES/Photo Philippe TRIAS


► Les sinistrés de tous les départements francs-comtois sont invités à déclarer à leur assurance les dégâts, le plus rapidement possible, même si l'ampleur totale n'est pas encore connue.

"Le premier réflexe c’est d’adresser un courrier de déclaration de sinistre à son assureur avec descriptif et photos des dégâts. En sachant que le plus souvent les arbres, les murs de clôtures ou les équipements de jardin sont rarement pris en compte au titre des exclusions listées au contrat. Un expert va être missionné et il faudra donc conserver les appareils endommagés" explique Europe 1
 

Sur le même sujet

Côte-d'Or : focus sur l'emploi dans la filière viti-vinicole

Les + Lus