replay

VIDEO. Rencontre avec Olivier Fernay, un éleveur de chevaux Camargue passionné par son travail

C’est un éleveur passionné que notre équipe de l’émission En terre animale rencontre ce jour-là à Arles. Olivier Fernay est passionné par son travail et par ses animaux : des chevaux de race Camargue dont il est particulièrement fier.

À notre arrivée, Olivier est affairé à seller son cheval, qu’il a baptisé Café. C’est son cheval de travail, celui qui lui permet d’aller trier les taureaux ou les juments qui vivent toute l’année en liberté à l’extérieur. C’est d’ailleurs ce travail de rassemblement des chevaux qu’Olivier propose de nous montrer.

C’est à quelques centaines de mètres de la manade Fernay que nous prenons la mesure du savoir-faire et de la complicité entre l’homme et l’animal. Il y a Olivier et Café qui ne font qu’un et de l’autre côté le groupe de juments en liberté. C’est un peu comme un concert avec un chef d’orchestre qui doit mener à la baguette un groupe de musiciens complètement fou, complètement libre. Au début ça paraît impossible, et puis très vite le groupe dispersé se rassemble et l’harmonie s’installe.  

Le chef d’orchestre s’appelle Olivier, et sa baguette, c'est Café. Un partenaire agile et rapide comme l’éclair qui sait regrouper ses congénères en un clin d’œil.

Avec mon cheval, je dois travailler en symbiose pour éviter les accidents. Je ne dois pas avoir peur des autres chevaux ou des taureaux et mon cheval non plus. Cette peur naturelle doit se transformer en adrénaline pour nous permettre de travailler dans les meilleures conditions de sécurité.

Olivier Fernay, éleveur de chevaux de race Camargue 

Le spectacle est magnifique, mais à cette expression spontanée de mon émotion, Olivier me reprend. Car pour lui ce n’est pas un spectacle, c'est vraiment son travail, même si c’est devenu aussi un peu un jeu et une passion.  

Quelques instants plus tard, c'est au milieu des taureaux que le duo s’élance à bâtons rompus. Café est d’une agilité incroyable : il anticipe le moindre mouvement du taureau et lui barre immédiatement la route. Sur son dos, Olivier manœuvre avec douceur, en mode " monte Camargue", c’est-à-dire avec une seule main pour les rennes, l’autre devant rester libre pour tenir le pic ou ouvrir des barrières. Le reste des commandes pour guider la vitesse et les mouvements du cheval se fait avec les jambes. Il nous indique que " Pour arriver à ce résultat d’un cheval qui anticipe aussi bien les mouvements des taureaux et qui fait lui-même le travail avant même que je lui demande, il y a des heures de travail.

C’est dans l’arène familiale que cela se passe. À force d’exercices, le cheval assimile les commandes pour reculer, tourner à droite, tourner à gauche. Une fois ces commandes acquises, le gain de temps et d’efficacité est considérable en extérieur.

Sans les chevaux, la vie pour moi n'existerait pas comme elle existe à l'heure actuelle. Tout ce qu'on fait dans la manade se fait à cheval. Le cheval est plus qu’un membre de la famille. Car il n'a pas demandé à être ici. S'il est ici, c'est parce que c'est moi qui l’oblige. Je lui dois tout mon amour et toute ma reconnaissance. 

Olivier Fernay, éleveur de chevaux de race Camargue

Les yeux d’Olivier se mettent à briller, la voix s'échappe. L’émotion est trop grande lorsqu’il parle de son amour pour les chevaux. Alors, je le remercie pour son accueil, mais il refuse de nous laisser partir aussi vite car " Ça ne se passe pas comme ça en Camargue !" Il nous a réservé une surprise. 

La nuit est tombée sur l’arène familiale et une petite pluie fine nous rejoint. Les haut-parleurs se mettent à diffuser une douce mélodie. Olivier est toujours là, sur le dos de Café, lorsque Céline Daussan, danseuse de Flamenco de renom, entre en scène. Sous la pluie et devant mes yeux ébahis, cheval, cavaliers et danseuse entament ensemble une chorégraphie dont j’aurais voulu qu’elle ne cesse jamais. 

Reportage complet à découvrir ce dimanche 16 avril dans l’émission " En terre animale" à 10h40 sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté avec Franck Menestret et Muffin sa chienne, équipée d’une caméra embarquée.
Disponible en avant-première dès le samedi 15 avril sur France.tv.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité