VIDEO. Transjurassienne 2018 : Antoine Auger, le Jurassien, remporte la Transju'Classic !

Antoine Auger, à droite et Baptiste Lorier. / © Sarah Rebouh
Antoine Auger, à droite et Baptiste Lorier. / © Sarah Rebouh

La course a été dure ! Antoine Auger, natif du Jura et fils du maire de Nanchez, est le grand gagnant de la Transju'Classic 2018, en 02 heures 56 minutes 04 secondes. 

Par Pascal Sulocha

Transju'Classic 2018 : Antoine Auger et Marie Kromer l'emportent à Chaux-Neuve
La victoire est française pour le Jurassien Antoine Auger. Chez les filles Marie Kromer l'emporte au terme d'une course épuisante. Avec : - Yvan Auger, père d'Antoine Auger - Antoine Auger, vainqueur de la Transju' Classic 2018 - Marie Kromer, vainqueur de la Transju' Classic 2018 - Epp Paal, estonienne - Janek, estonien - Michael Arthur Turner, néo-zélandais Reportage de Jérémy Chevreuil, Claire Schaffner, Fabienne Le Moing, Hugues Perret, Greg Adnot, Joé Gutleben, Pierre Mayayo, Mehdi Bensmail, Jean-Pascal Maujard et Bernard Portugal


À en voir les visages des coureurs à l'arrivée, la Transju Classic 2018 a été dure, très dure ! Deux hommes sont apparus dans les traces à l'approche de la ligne d'arrivée sous quelques flocons de neige et sous des températures négatives.

Antoine Auger, en tête de quelques mètres, s'est imposé aux alentours de 12h30 en 2h56 minutes et 04 secondes, devant Baptiste Lorier, en 2h56 minutes et 10 secondes. "J'ai inventé une nouvelle technique quand j'ai cassé un bâton. J'ai dû continuer avec un bâton entre les jambes" a plaisanté Antoine Auger sur la ligne d'arrivée.

Sur la ligne d'arrivée, des supporters un peu particuliers attendaient le grand vainqueur. Le papa d'Antoine, maire de la commune de Nanchez dans le Jura, ainsi que la grand-père et la grand-mère du coureur l'ont accueilli, visiblement émus et très fiers.

>> Les résultats en direct.
 

Marie Kromer, première femme !


C'est Marie Kromer, avec le dossard 5017, qui a été la première femme à passer la ligne d'arrivée de la Transju'Classic en 03 h 19 min et 39 secondes. Derrière elle, la deuxième est Marion Colin, en 03h 20 min et 36 secondes. Céline Chopard-Lallier prend la troisième place femmes en 03h 32 min et 31 secondes. 
 

Marie Kromer, première femme de la Transju'Classic 2018. / © Pascal Sulocha
Marie Kromer, première femme de la Transju'Classic 2018. / © Pascal Sulocha


Cette année, le parcours de la Transjurassienne a fait baver les coureurs. Avec un dénivelé important, les cuisses ont chauffé à de nombreuses reprises. Guillaume Lalevée, qui a terminé quatrième de cette Transju'Classic a passé la ligne d'arrivée à bout de forces : "Je suis cuit, j'ai qu'une envie c'est d'aller me mettre au chaud et de prendre une douche. C'était très très dur."


Vivez la Transju avec France 3 Franche-Comté 





 

A lire aussi

Sur le même sujet

Prélèvement à la source : les entreprises s'organisent

Les + Lus