Yonne : la préfecture prend de nouvelles mesures de restriction d'eau

La préfecture de l’Yonne a pris un nouvel arrêté concernant les secteurs Armançon Aval et Serein qui passent en alerte renforcée, le bassin de l’Ouanne et du Loing passe en alerte. De nouvelles mesures de restriction sont mises en place.

Par Caroline Jouret

La sécheresse est comparable cette année à celle de 1976 et les quelques pluies du mois d’Août n’ont pas permis d’améliorer la situation de certains cours d’eau. La situation pourrait encore se dégrader compte tenu des prévisions météorologiques des prochains jours :
Un temps sec et ensoleillé avec une progression des températures jusqu’à samedi (28 à 30°c en fin de semaine), et malgré une certaine humidité dimanche et lundi, des cumuls de pluies  modestes de l'ordre de 10 à 15 millimètres.
  • 2 secteurs restent en situation de crise  (Armançon amont et Cure)
  • 3 secteurs restent en alerte : Vanne, Cousin,  Tholon-Ravillon-Vrin
La situation des bassins de l'Armançon Aval, du Serein dont les débits sont inférieurs au seuil d’alerte renforcée, et de l’Ouanne (débit au seuil d’alerte) présente désormais une tension particulière.

En conséquence, la préfecture de l'Yonne après avis de la cellule départementale sécheresse a décidé de prendre des mesures complémentaires de restrictions des usages, de manière à réduire les consommations d’eau et économiser la ressource, dans les trois secteurs précités.
  • Le bassin de l’Ouanne et du Loing passe ainsi en alerte
  • Les bassins du Serein amont et du Serein-Armançon aval passent en alerte renforcée
 / © Préfecture de l'Yonne
/ © Préfecture de l'Yonne
Des mesures de restriction sont imposées aux particuliers, agriculteurs, collectivités, services de l’Etat et établissements publics et font l’objet d'un nouvel arrêté préfectoral.

Mesures de restrictions dans les secteurs en alerte (Vanne, Cousin, Tholon-Ravillon-Vrin, Ouanne-Loing-Loire):

- Interdiction entre 8h00 et 19h00 de l’arrosage (potagers, jardins, espaces verts, terrains de sport, de golf) ;
- Interdiction entre 8h00 et 19h00 du lavage des façades, voies et trottoirs ;
- Interdiction entre 8h00 et 19h00 des prélèvements destinés à la production d’hydroélectricité dans les canaux ou conduites de dérivation ;
- Interdiction entre 10h00 et 18h00 de l’irrigation, sauf cultures maraîchères et horticoles, pépinières, et arboriculture fruitière, afin de réduire de 25% à 30% les pertes par évaporation ;
- Interdiction du lavage des véhicules, sauf en stations professionnelles, et sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires, alimentaires ou techniques, type bétonnières) et pour ceux des services ayant des missions de sécurité ;
- Interdiction du remplissage des piscines privées, hors chantiers en cours (les piscines de chambres d’hôte sont considérées comme des piscines privées).
- Interdiction du remplissage et de la vidange des plans d’eau (sauf activités commerciales déclarées).
- Obligation de maintenir les vannes des biefs de moulins fermées, et respect du débit réservé dans les cours d’eau.
- Navigation : regroupement des bateaux aux écluses, réduction de la vitesse des bateaux, abaissement de la ligne d’eau dans les canaux, ajustement des prises d’eau dans les rivières (destinées à alimenter les canaux) pour contribuer au maintien d’un débit minimum dans les cours d’eau (vérification du respect du débit réservé).

Mesures de restrictions dans les secteurs en alerte renforcée (Serein amont, Armançon-Serein aval):

-  Interdiction de remplissage des piscines, sauf chantier en cours.
-  Interdiction de lavage des véhicules, sauf dans les stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau ou de lavage à haute pression et sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires, alimentaires ou techniques, type bétonnières) ainsi que pour les organismes ayant des missions de sécurité.
-  Interdiction de nettoyage des toitures, façades, voies et trottoirs, sauf impératifs sanitaires
-  Interdiction de remplissage des plans d’eau, sauf activités commerciales déclarées.
-  Interdiction de vidanger des plans d'eau.
- Interdiction de fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert.
-  Interdiction  de manœuvre des vannes de prises d’eau d’alimentation des biefs.
- Interdiction de travaux en rivières. Ils doivent être décalés jusqu’au retour d’un débit plus élevé, sauf travaux d’urgence.
- Interdiction de l'arrosage des pelouses, espaces verts, terrains de golf (sauf green et tees -aires de départ possibles après 19h et avant 8h00), terrains de sports.
-  Interdiction entre 8h et 19h, et quel que soit leur statut ( privés, industriels ou appartenant à des collectivités) l'arrosage des potagers et jardins
- Interdiction entre 8h et 19h de prélèvements destinés à la production d’hydroélectricité dans les canaux ou conduites de dérivation, quelle que soit leur puissance.
- Interdiction d’arrosage entre 10h et 18h, des cultures, sauf cultures maraîchères, horticoles, pépinières et arboriculture fruitière. Sont assimilées à des cultures maraîchères, les cultures légumières de plein champ, type oignons, cornichons, pommes de terre.
  En dehors de ces horaires, l’irrigation des cultures est autorisée via la mise en place de tours d’eau. L’objectif est de réduire de 50 % les prélèvements d’eau en surface.

Sur le canal de Nivernais et sur le canal de Bourgogne, les mesures suivantes doivent être mises en place :

-  regroupement des bateaux aux écluses,
-  réduction de la vitesse des bateaux,
-  abaissement de la ligne d’eau dans les canaux,
- réduction des prélèvements d’eau pour l’alimentation des biefs et des canaux afin de contribuer au maintien d’un débit minimum dans les cours d’eau.
- réduction d’enfoncement sur les biefs navigués

Dans les 2 secteurs en crise (Cure et Armançon amont), de nombreux usages de l’eau sont interdits :

- Interdiction de l’arrosage des jardins et pelouses privées y compris les potagers ;
- Interdiction de l’arrosage des pelouses et espaces verts, massifs fleuris et jardinières, terrains de golf, de sports (sauf green et tees -aires de départ possibles après 19h et avant 8h00)
- Interdiction du lavage des façades, voies et trottoirs ;
- Interdiction des prélèvements destinés à la production d’hydroélectricité dans les canaux ou conduites de dérivation ;
- Interdiction de l’irrigation, sauf cultures maraîchères et horticoles, pépinières, et arboriculture fruitière, afin de réduire de 25% à 30% les pertes par évaporation ;
- Interdiction du lavage des véhicules, sauf en stations professionnelles, et sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires, alimentaires ou techniques, type bétonnières) et pour ceux des services ayant des missions de sécurité ;
- interdiction du fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert;
- Interdiction du remplissage des piscines privées, hors chantiers en cours (les piscines de chambres d’hôte sont considérées comme des piscines privées).
- Interdiction du remplissage et de la vidange des plans d’eau (sauf activités commerciales déclarées).
- Obligation de maintenir les vannes des biefs de moulins fermées, et respect du débit réservé dans les cours d’eau.
- Sur demande des services de la DDT, les collectivités peuvent être tenues de contrôler les rejets de stations d'épuration.
- Navigation : regroupement des bateaux aux écluses, réduction de la vitesse des bateaux, abaissement de la ligne d’eau dans les canaux, interdiction de prélèvement d'eau à partir des prises d’eau dans les rivières (destinées à alimenter les biefs et canaux) pour contribuer au maintien d’un débit minimum dans les cours d’eau. La navigation sur le canal de Bourgogne et sur le canal d'Accolay sera interdite, sur proposition de Voies Navigables de France, dès lors que les conditions de sécurité et de navigation ne seront plus garanties.
Ces mesures pourront être levées, ou renforcées en fonction de la situation hydrologique et de l’évaluation hebdomadaire réalisée par les services de l’État.

Rappel sur le brûlage des chaumes : Le brûlage des chaumes est interdit, et aucune dérogation n'est possible. La prudence reste nécessaire pour éviter tout risque grave, pour les biens et  les personnes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus