Cet article date de plus de 3 ans

Yonne : un loup a attaqué des troupeaux à six reprises

Entre le 20 mai et le 11 juillet, six cas de prédation sur deux troupeaux de moutons ont été déclarés par les éleveurs dans des communes, limitrophes aux départements de l’Aube (10) et de l’Yonne (89), et géographiquement proches (10 à 15 km entre elles).
 
C'est l'image prise par un piège photographique du "grand canidé" qui aurait attaqué à plusieurs reprises des troupeaux d'ovins dans l'Yonne et l'Aube
C'est l'image prise par un piège photographique du "grand canidé" qui aurait attaqué à plusieurs reprises des troupeaux d'ovins dans l'Yonne et l'Aube © ONCFS - SD89
Premiers signalements dans l'Aube
Les premiers cas sont survenus dans un élevage sur la commune d’Etourvy (Aube).
Un éleveur de moutons ayant déjà subi des attaques sur son troupeau les 20 et 26 mai 2018, a informé les services de l’État, le 5 juin, d’une nouvelle prédation sur son troupeau.
Trois ovins étaient trouvés morts et un animal blessé.
Conformément aux dispositions du Plan National d’Actions sur le Loup (PNA Loup), les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) ont réalisé un premier constat et le recueil des indices.

Au vu de ces indices qui n’étaient pas totalement caractéristiques d’un loup, l’ONCFS a conclu à une « mortalité liée à une prédation, responsabilité du loup non écartée, au bénéfice du doute ».
Une procédure d’indemnisation de l’éleveur a été engagée par la Direction Départementale des Territoires (DDT).

D'autres signalements en juin
Puis, dans les nuits du 19 au 20 juin, et du 21 au 22 juin, deux nouveaux cas de prédation sont survenus sur le territoire de la commune d’Arthonnay (Yonne). Lors de la première nuit, sept moutons étaient tués et deux autres blessés, la seconde attaque laissait trois moutons tués et trois blessés.
L’ONCFS a conclu de nouveau à une « mortalité liée à une prédation, responsabilité du loup non écartée, au bénéfice du doute ». Une procédure d’indemnisation a été engagée par la DDT de l’Yonne.

Le loup identifié à Arthonnay
Sur cette même commune, l’ONCFS a recueilli le 21 juin dernier une image à partir d’un piège photographique. Le rapport d’expertise de l’ONCFS conclut que « tous les critères phénotypiques relevés sur ces images sont compatibles avec l’identification d’un loup Canis lupus ».

Dernière attaque sur Melisey (Yonne)
Le 11 juillet dernier, sur la commune de Melisey (Yonne), un mouton était trouvé mort et consommé par un grand prédateur.
Au vu des caractéristiques de prédation et de consommation, l’ONCFS a conclu à une « mortalité liée à une prédation, responsabilité du loup non écartée ». La procédure d’indemnisation va être engagée.

Le préfet de l’Yonne recevra prochainement la Chambre d'agriculture ainsi que la fédération ovine pour examiner la situation et évaluer les mesures nécessaires à mettre en œuvre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup animaux sorties et loisirs