Yonne : Patrick Sacco, un activiste pour défendre la cause animale

Patrick Sacco s'est établi à Saint-Léger Vauban (Yonne) où il recueille et héberge des animaux / © FTV
Patrick Sacco s'est établi à Saint-Léger Vauban (Yonne) où il recueille et héberge des animaux / © FTV

Patrick Sacco est une figure de la défense de la cause animale. Son action est connue depuis 1985, où il avait libéré des babouins, utilisés dans un laboratoire du CNRS. Une action filmée, pour dénoncer l'utilisation des animaux et la souffrance animale.

Par F.L.

Fondateur de "Respectons"
Patrick Sacco s'est engagé dans la défense de la cause animale à l'âge de 27 ans.
Un combat de toute une vie. A partir du moment où il a consacré sa vie à défendre les droits des animaux, son engagement n'a jamais faibli.
Son action "commando" en 1985 lui a valu une condamnation à 6 mois de prison avec sursis, et près de 200 000 euros d'amende. 
Il bénéficia d'une grâce présidentielle, peut-être obtenue par la diffusion de la vidéo de son action coup de poing.
Il a créé l'association "Respectons" en 1997, une association de protection animale type loi 1901, reconnue d'utilité publique.

Deux refuges
Patrick Sacco héberge des animaux chez lui, à Saint-Léger Vauban (refuge de La Chaume), mais aussi dispose d'un refuge en Serbie, appelé "Oaza"
A La Chaume, ce sont des chiens, chats, poules, lapins, cochons, chevaux, tous sauvés de l’abandon et/ou de la maltraitance.
Et à Avala, en Serbie, au refuge Oaza, ce sont environ 500 chiens qui sont accueillis et soignés.

Fonctionnement des refuges
Tous les animaux de "Respectons" et d’Oaza sont stérilisés, tatoués et vivent en liberté.
"Respectons" fonctionne grâce aux dons des adhérents et à une équipe de bénévoles. Il n’y a pas de frais administratifs, de bureau, de publicité. 
L’avocate de "Respectons", Me Emmanuelle Varenne, est bénévole. 

Le reportage de Gabriel Talon et Yoann Etienne
Intervenant :
  • Patrick Sacco, fondateur de "Respectons"
Yonne : Patrick Sacco, un activiste pour défendre la cause animale


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jura : des cartes en bois mondialement connues

Les + Lus