500 personnes réunies à Tonnerre pour l'inauguration du kiosque Baptiste Chevreau

Le kiosque à musique de la ville de Tonnerre dans l'Yonne sera baptisé "Kiosque Baptiste Chevreau"
Le kiosque à musique de la ville de Tonnerre dans l'Yonne sera baptisé "Kiosque Baptiste Chevreau"

Baptiste Chevreau est mort à 24 ans au Bataclan, lors des attentats de Paris. Passionné de musique, ses parents ont souhaité lui rendre hommage en reconstruisant le kiosque à musique de Tonnerre, dans l'Yonne, dont il est originaire. Il était inauguré samedi 28 octobre 2017.

Par C.C

Quelques jours avant  l'anniversaire des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, les habitants de Tonnerre dans l'Yonne, rendent hommage à l'une des victimes. Samedi 28 octobre, 500 personnes étaient réunies pour l'inaugration du kiosque Baptiste Chevreau. 

Un passionné de musique


Le 13 novembre 2015, Baptiste Chevreau, 24 ans et originaire de la commune de l'Yonne, est tué au Bataclan. Passionné de musique, le jeune homme jouait de la musique depuis l'âge de trois ans. Il en avait même fait son métier et venait de commencer un emploi dans une entreprise d'édition musicale. 

"C'était un beau geste contre la barbarie. On a tous été touchés par ce qui s'est passé et c'était important d'être ici aujourd'hui", explique l'un des nombreux participants.

500 personnes réunies à Tonnerre pour l'inauguration du kiosque Baptiste Chevreau
Baptiste Chevreau est mort à 24 ans au Bataclan, lors des attentats de Paris. Passionné de musique, ses parents ont souhaité lui rendre hommage en reconstruisant le kiosque à musique de Tonnerre, dans l'Yonne, dont il est originaire. Il était inauguré samedi 28 octobre 2017.

100 000 euros 


Pour lui rendre hommage, sa famille décide ainsi de reconstruire le kiosque à musique de Tonnerre, abandonné et délabré depuis les années 1980. C’est là que Baptiste avait l’habitude de retrouver ses copains, juste à côté de son ancien lycée. Une collecte sur internet leur a permis de récolter 100 000 euros et de lancer les travaux. "Le projet nous paraissaît impossible au départ. On ne s'attendait à rien. On est très touchés", témoigne émue Philomène Petitjean, la mère de Baptiste. "Ca nous aide à nous reconstruire mais cela a aussi aidé beaucoup de gens", ajoute Patrick Petitjean, son beau-père.

Deux ans plus tard, la musique a de nouveau retenti au kiosque Baptiste Chevreau de Tonnerre. Dans les prochains mois, il pourra accueillir des concerts tout en restant un lieu festif. 



 


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus