Baromètre des villes cyclables : Auxerre est en bas du classement

Un baromètre des villes françaises où il fait bon circuler à vélo vient d'être établi. Auxerre est en bas du classement.

A Auxerre, les rues sont étroites et souvent pavées. Résultat : les pistes cyclables sont peu nombreuses.
A Auxerre, les rues sont étroites et souvent pavées. Résultat : les pistes cyclables sont peu nombreuses.
La Fédération française des usagers de bicyclette (FUB) a établi un baromètre national des villes cyclables pour l'année 2017. Plus de 300 communes françaises ont été passées au crible. Pour Auxerre, dans l’Yonne, le bilan n’est pas brillant. 

Un baromètre exigeant


Pour gagner des points dans le baromètre, les villes doivent respecter différents critères :

Création de zones de rencontre


A Auxerre, les rues sont étroites et souvent pavées. Résultat : les pistes cyclables sont peu nombreuses. Pour faciliter la circulation en vélo, la ville prévoit de créer des « zones de rencontre ».

« Ce sont des espaces où vélos, piétons et voitures peuvent cohabiter, explique Maud Navarre, adjointe au maire chargée des déplacements doux. Cela permet de partager l’espace de manière plus équitable. La vitesse de circulation dans ces zones de rencontre est de 20 km/heure. »

Reportage de Claude Heudes, Sébastien Kerroux et Hugo Piguet
Avec :
- Maud Navarre, adjointe au maire chargée des déplacements doux

50 000 euros d’investissement par an


Un autre problème décourage les cyclistes : le manque d'arceaux pour garer son vélo. Sur ce point aussi, Auxerre s’engage à faire des efforts.

« On travaille sur des consignes à vélo sécurisées. Ce sont des petits hangars fermés où l’on peut garer son vélo à l’abri du mauvais temps et des voleurs. »

Chaque année, la ville d'Auxerre consacre 50 000 euros à l'aménagement d'infrastructures pour les cyclistes. Son réseau cyclable atteint aujourd'hui une vingtaine de kilomètres.

Dijon bien classée au baromètre national des villes cyclables


De son côté, la Cité des Ducs est plutôt bonne élève : elle se classe à la 2ème place des villes les plus cyclables de France dans la catégorie 100 000 à 200 000 habitants, juste derrière Grenoble.






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports cyclisme urbanisme aménagement du territoire