Bourgogne : et si la vie était plus belle dans les villes moyennes ?

Le centre-ville d'Auxerre, avec le quartier de l'horloge et la mairie. / © Sébastien Kerroux - France 3 Bourgogne
Le centre-ville d'Auxerre, avec le quartier de l'horloge et la mairie. / © Sébastien Kerroux - France 3 Bourgogne

Selon une récente enquête du CEVIPOF avec l'Association des maires de France (AMF), 41% des Français préfèrent vivre dans une ville moyenne contre 13% seulement en métropole. Pourquoi une telle attractivité ? Des éléments de réponse à Auxerre, dans l'Yonne.

Par Maryline Barate


« L’enquête montre que le rural est bien plus demandé que l’urbain et qu’en milieu urbain, les villes moyennes sont bien plus attractives que les villes de 200.000 habitants et plus », selon cette étude conduite auprès de plus de 15.000 personnes. Ces villes rurales sont plébiscitées pour leur cadre de vie ou leur coût de l'immobilier malgré l'absence de certains services de proximité. 
 

Les "plus" d'Auxerre

Nous avons voulu vérifier cette assertion dans une ville de moins de 35000 habitants : Auxerre dans l'Yonne. Elle présente des avantages certains. Le prix du m² y est en moyenne de 1500 euros, contre 2300 euros à Dijon et 10 000 euros à Paris. La qualité de vie y est reconnue. Elle est également très bien desservie par le train. On ne compte pas moins de 28 allers-retours chaque jour entre Auxerre et Paris. Sans oublier son offre de formations diversifiée et son campus universitaire qui peuvent convaincre les plus jeunes de rester sur place pour poursuivre leurs études après le bac.
 

Pourtant, des habitants s'en vont


Pour autant, Auxerre perd des habitants. Le solde annuel moyen des entrées et des départs de la ville est de - 0,6% entre 2011 et 2016. Sa population est également vieillissante. L'engouement des Français pour les villes moyennes exprimé dans cette enquête a-t-il de quoi alimenter l'optimisme ? Il faudra sans doute qu'Auxerre règle un problème important : le manque de médecins. Le nombre de généralistes est passé de 25 à 50 en 20 ans. Et d'autres praticiens sont sur le point de prendre leur retraite.



Le reportage de Y. Etienne et C. Heudes avec : 
  • Kevin Van Noort, directeur d'une agence immobilière
  • Florence Ancey, directrice du Centre d'information et d'orientation d'Auxerre
  • Dominique Grussin, usager du train
  • Philippe Mifsud, médecin généraliste et président de SOS Médecins à Auxerre
Bourgogne : et si la vie était plus belle dans les villes moyennes ?




 

Sur le même sujet

Les + Lus