Coronavirus Covid-19 : les parisiens en confinement ont privilégié le département de l'Yonne

A l'annonce du confinement, ils ont sauté dans les trains ou dans leurs voitures, pour fuir la capitale. A tel point que dans certains endroits, la population a sensiblement augmenté. C'est le cas du département de l'Yonne, qui a vu sa population s'accroître de 7%.
 

Noyers-sur-Serein dans l'Yonne
Noyers-sur-Serein dans l'Yonne © FTV

La proximité avec la capitale

Le département de l'Yonne (Auxerre) est à deux heures et quart environ de route de Paris. Une proximité prisée par les Parisiens pour se mettre au vert.

Beaucoup de résidences secondaires

C'est le cas du village médiéval de Noyers-sur-Serein : figurant dans la liste des "plus beaux villages de France", il abrite près d'un tiers de résidences secondaires.
La maire du village, Mme Nathalie Labosse (SE), à l'arrivée des premiers confinés, a constaté qu' "il a fallu refaire un peu de pédagogie, et les forces de l'ordre sont revenues surtout sur les premiers jours pour rappeler les règles. Surtout sur les promenades, parce que les trois premiers jours, les gens ils se pensaient un peu en vacances. Il faisait très beau, ils se promenaient l'après-midi."

Un accroissement de population avéré

Si ces mouvements de population sont constatés par les habitants, l'opérateur de téléphonie Orange a également quantifié une densité supérieure de téléphones portables sur ses relais de l'Yonne, comme nous le disions dans cet article.
L'opérateur collecte des données à des fins d'études pour l'INSERM, pour mieux déterminer la propagation du virus, en fonction des données de mobilité des personnes.

Le reportage de France 2,  (M. Subra-Gomez / C. Vérove / P. Maire / E. Noe)
Intervenants :
Coronavirus Covid-19 : les parisiens en confinement ont privilégié le département de l'Yonne
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter