Délinquance : comment marche le nouveau logiciel de prédiction des cambriolages utilisé par la gendarmerie ?

Les gendarmeries disposent d'un outil d’analyse prédictive qui permet d’anticiper les cambriolages, mais aussi les car-jackings
Les gendarmeries disposent d'un outil d’analyse prédictive qui permet d’anticiper les cambriolages, mais aussi les car-jackings

Être capable de prévoir un cambriolage pour l’empêcher. C’est le but du nouveau logiciel à la disposition des gendarmes depuis cet été. Comment fonctionne cet outil d’analyse prédictive qui permet d’anticiper les cambriolages, mais aussi les car-jackings? On vous dit tout. 
 

Par B.L. avec Sébastien Kerroux


Comme tous les ans, avec le changement d’heure, les gendarmes de l’Yonne se préparent à une hausse du nombre de cambriolages.
"La courbe baisse jusqu’à fin octobre et commence à remonter à partir de début novembre jusqu’aux fêtes de fin d’année", explique le colonel Rénald Boismoreau, qui dirige le groupement de gendarmerie de l'Yonne.

Mais, cette année, la donne va peut-être changer radicalement grâce à une application informatique, qui a été conçue par le service central du renseignement criminel de la gendarmerie. Ce nouvel outil est à la disposition de toutes les gendarmeries de France depuis cet été.
 

Une cartographie où apparaissent des "zones de chaleur"


Le logiciel agrège les chiffres des cambriolages commis dans les résidences et les véhicules ces dernières années. A partir de cette énorme masse de données, l’intelligence artificielle dégage une cartographie où apparaissent des "zones de chaleur", c'est-à-dire "les endroits où on pense que des faits peuvent être commis dans la semaine à venir", précise le colonel Rénald Boismoreau.

"Cela nous permet d’anticiper les phénomènes de délinquance et de prévoir des patrouilles de surveillance à certains endroits pour éviter que les faits se commettent."
 
Un logiciel de prédiction des cambriolages met en évidence des "zones de chaleur", c'est-à-dire "les endroits où on pense que des faits peuvent être commis dans la semaine à venir".
Un logiciel de prédiction des cambriolages met en évidence des "zones de chaleur", c'est-à-dire "les endroits où on pense que des faits peuvent être commis dans la semaine à venir".

 

Un logiciel de prédiction des cambriolages est-il vraiment efficace ?

"On a assez peu de recul depuis cet été. En revanche, on a une visibilité sur ce qui s’est passé l’an dernier, comment l’analyse prédictive prévoyait les faits et comment ça s’est produit. On se rend compte que s’il y a encore quelques incertitudes, il y a aussi un certain nombre d’endroits où le logiciel avait prévu des faits qui se sont effectivement réalisés.   

Cela dit, ce logiciel reste un outil parmi d’autres. On utilise aussi les renseignements qui nous sont donnés, ainsi que notre propre analyse des tendances des dernières semaines. Tout cela va nous permettre de construire un système de patrouilles et de surveillance le plus efficace possible", conclut le colonel Rénald Boismoreau.


 Quant aux malfaiteurs, ils sont prévenus : outre les gendarmes, ils vont désormais devoir faire face aux algorithmes.




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus