" On commence doucement à relever la tête", les acteurs culturels réunis au théâtre d'Auxerre pour relancer le spectacle vivant en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le

Artistes en scène, programmateurs en salles ; les acteurs régionaux du spectacle vivant étaient réunis ce lundi 31 janvier au théâtre d'Auxerre (Yonne). Un rendez-vous pour relancer la création et la diffusion après deux années marquées par la crise sanitaire.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Sortant telle une abeille d'une ruche artificielle, Sébastien Bruas espère faire mouche.

L'artiste présente son prochain projet de spectacle acrobatique. Et il n'a qu'une demi-heure pour convaincre.

Dans le public, uniquement des programmateurs et directeurs de théâtre, susceptibles de lui proposer de futures représentations. 

Une journée "vitrine"

"C'est toujours important quand on monte un nouveau projet de venir le présenter. Montrer ce qu’on fait, quand ça sort et essayer de trouver des suites au projet", atteste Sébastien Bruas, artiste circassien à Joigny, membre Des rendez-vous des arts cachés.

C'est l'une des onze compagnies de Bourgogne-Franche-Comté présentes ce lundi 31 janvier au théâtre d'Auxerre (Yonne). Elles sont invitées sous l'égide du réseau régional Affluences, qui réunit une cinquantaine d'institutions culturelles. 

Une journée "vitrine" en soutien aux artistes. "Ça évite qu'ils passent leur temps de lieu en lieu à présenter leur projet, c'est très adjuvant, et cela fait d'autant plus sens aujourd'hui en période de crise sanitaire où les artistes ont besoin de visibilité", appuie Catherine Miraton, présidente de réseau Affluences.

Il y a un embouteillage fou dans les salles, dans les lieux de diffusions

Sébastien Bruas

Sans exception, Sébastien Bruas a subi la crise sanitaire. Plus de la moitié de ses représentations prévues ont été annulées.             

"On commence doucement à relever la tête. Mais il y a un embouteillage fou dans les salles, dans les lieux de diffusions, parce que tous les spectacles qui n’ont pas pu avoir lieu dans cette période-là ont été reportés donc c'est difficile", exprime l'artiste de Joigny. 

"Et puis le public est beaucoup moins au rendez-vous qu’avant. Tous les théâtres ont perdu entre 30 et 40% de fréquentation. C'est énorme !

140 participants

Du côté des salles, pas moins de 140 participants font "leur marché". Théâtre, danse, opéra ou encore marionnettes, le directeur du théâtre d'Auxerre ne rate aucun des onze spectacles.

Comme tous ses confrères, il fait une sélection pour sa future programmation. Pas la saison prochaine, sans doute la suivante.

"Je découvre de belles propositions, des artistes que j’avais peut-être négligé par le passé. admet Pierre Kechkéguian. Mais ça me permet de les découvrir puisque d’autres me les amènent."

Il s'agit de la 7e édition de ce rendez-vous baptisé "La Grande Affluences". À l'issue de cette journée près de 90 dates sont proposées aux artistes avec le soutien, notamment financier, du réseau régional.