"On n'est pas la police", dans l'Yonne le passeport vaccinal divise les professionnels

Faudra-t-il présenter un passeport justifiant d'une vaccination contre le covid-19 pour voyager, assister à un spectacle ou encore dîner au restaurant ? Ce n'est pour l'instant qu'une simple idée, mais cette dernière fait son chemin. Dans l'Yonne, les avis sont tranchés. 

La vaccination contre la Covid-19 devrait s'étaler encore sur de nombreux mois
La vaccination contre la Covid-19 devrait s'étaler encore sur de nombreux mois © François Destoc - MaxPPP

Dans son agence de voyage à Auxerre, Carole Cresson-Giraud n'attend qu'une seule chose : le passeport vaccinal. Un sentiment qui semble partagé par les passants interrogés aux abords de son agence ce mardi 19 février. La cheffe d'entreprise est favorable à cette idée, et pour cause, ses affaires marchent au ralenti à cause de la situation sanitaire.

La " seule solution " pour pouvoir voyager à nouveau ?  

" Ce serait un espoir pour notre profession pour pouvoir redémarrer, explique-t-elle. Dans plusieurs pays, il existe actuellement des obligations de vaccination pour la fièvre jaune ou d'un traitement antipaludéen. À mon avis, pour pouvoir revoyager c'est la seule solution étant donné que certains, voire la majorité des pays, vont l'exiger. "

La cheffe d'entreprise va même plus loin. Cela pourrait être un passeport numérique qui comprendrait à la fois la vaccination et les tests covid. Ce serait un outil numérique qui permettrait à chacun de pourvoir voyager dans des conditions plus confortables qu'en ce moment"  poursuit Carole Cresson-Giraud.

À Migennes, à une vingtaine de kilomètres au nord d'Auxerre se trouve le cabaret l'Escale. Fermé depuis le mois d'octobre, cette institution musicale de la région subit de plein-fouet la crise sanitaire. Sur l'année 2020, elle a perdu près de 80 % de son chiffre d'affaire. Pour autant, Guillaume Dijoux, son directeur n'est pas " favorable " à la mise en place d'un passeport vaccinal. 

Une mesure " discriminatoire "

" Je ne pense pas qu'un passeport vaccinal soit l'idéal, prévient Guillaume Dijoux. Selon lui, une telle mesure créerait une discrimination à l'entrée : " Déjà on ne peut pas ne pas ouvrir à tout le monde. Il faut absolument que tout le monde puisse rentrer. On n'est pas la police, on n'est pas la gendarmerie"

Le directeur de salle estime que les moyens de protection déjà mis en place sont suffisants, en attendant que le nombre de personnes vaccinées croisse, et que l'épidémie se stoppe. " Une salle de spectacle ce n'est pas la jungle. Depuis un an, on a quand même appris à mettre en place tous les dispositifs de précaution sanitaire : les gels, les sens de circulation, les espacements, les jauges... On est dans un espace sécurisé " défend-il.

Du côté du corps médical, l'avis est également tranché. Une telle mesure poserait une " question de déontologie " selon Christophe Thibault, médecin dans l'Yonne . " Le fait de se faire vacciner c'est une bonne idée, note le médecin icaunais.  Le fait d'avoir un passeport spécifique (...) c'est de la rupture de secret médical ". 

Selon lui, ce débat n'a pas lieu d'être. Pourtant il pourrait continuer à prendre de l'ampleur dans les prochaines semaines. Pour l'heure le gouvernement n'y est pas favorable, mais le samedi 16 janvier 2021, selon une enquête Ifop, publiée par le Parisien, 62 % des Français interrogés se disaient favorables à l'instauration d'un passeport vaccinal pour les passagers des vols vers l'étranger. 

 

Le reportage de Florence Donjon et Guillaume Gosalbès :

durée de la vidéo: 02 min 07
62 % des Français favorables à un " passeport vaccinal "

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société vaccins sorties et loisirs