Couvre-feu à 18 heures : l'Yonne ne fait plus exception en Bourgogne Franche-Comté

Seul département bourguignon à y avoir échappé durant ces deux dernières semaines, l'Yonne sera dès samedi 17 janvier concerné par l'extension du couvre-feu à 18H comme l'ensemble de la région. Une mesure annoncée ce jeudi 14 janvier par le Premier ministre Jean Castex. 

Le centre-ville d'Auxerre (Yonne)
Le centre-ville d'Auxerre (Yonne) © Sébastien Kerroux - France 3 Bourgogne

A partir de ce samedi, le couvre-feu sera avancé à 18h dans toute la région Bourgogne, l'Yonne inclus. Le département était jusqu'à maintenant le seul à ne pas être concerné par la mise en place du couvre-feu. 

Une exception qui s'expliquait en partie grâce au travail des élus locaux. L'Yonne faisait effectivement partie des départements susceptibles de basculer en couvre-feu dès le dimanche 10 janvier. Mais à l'issue de la concertation avec le Préfet de l'Yonne, la position territoriale a été claire. Tous les élus icaunais se sont exprimés unanimement contre l’instauration d’un couvre-feu à 18 heures.

Il faut souligner que l'Yonne présentait la semaine dernière un taux d'incidence de 195 cas pour 100 000 habitants. Il est aujourd'hui de 224 cas pour 100 000 habitants. 

Le couvre-feu généralisé partout en France 

Comme l'a annoncé le Premier Ministre Jean Castex, lors du point presse organisé ce jeudi, le couvre-feu va être généralisé sur tout le territoire francais et ce pour 15 jours. Il était jusqu'à aujourd'hui effectif dans 25 départements. "Les dérogations, très limitées, seront les mêmes que celles actuellement applicables pour le couvre-feu à 20h", a-t-il indiqué. 

Pour le moment, un troisième confinement n'est pas à l'ordre du jour. "Mais je veux être parfaitement clair avec vous. A l’heure où je vous parle, la situation sanitaire n’exige pas que nous mettions en place un nouveau confinement", a-t-il déclaré. "Si nous constatons dans les prochains jours une dégradation forte de la situation sanitaire, nous déciderons sans délai un nouveau confinement."

S'il est censé permettre de freiner le nombre de contaminations au coronavirus, le couvre-feu va être généralisé sur tout le territoire pour notamment faire face au variant britannique. "Nous devons tout faire pour que cette souche ne progresse rapidement sur le territoire et qu’elle en finisse par devenir la souche dominante" a déclaré Jean Castex.

D'après les derniers chiffres communiquées par l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté le 8 janvier, le taux d'incidence est 245 cas pour 100 000 habitants, soit 100 points de plus qu'au niveau national. 

Selon les chiffres publiés mercredi 13 janvier par Santé publique France, le nombre de personnes prises en charge dans les hôpitaux du département est en baisse, comparé à la veille. Onze personnes sont sorties d'hospitalisation, portant à 194 le nombre de patients positifs au Covid-19 hospitalisés dans l'Yonne. 

Pour circuler après 18 heures dans l'Yonne, dès ce dimanche, il faudra donc  avoir une raison valable et se munir de la même attestation que celle déjà utilisée depuis quelques semaines dans les autres départements de la région. 

Bien que l'horaire du couvre-feu soit avancé, les dérogations restent donc de mise. Les crèches ou les structures périscolaires pourront toujours accueillir du public après 18h. Et il sera ainsi toujours possible d'aller chercher ses enfants à la crèche ou de les prendre en charge après une activité périscolaire à condition d'avoir rempli son attestation.

Par ailleurs, les élèves qui finissent les cours à 18 heures ou après sont évidemment autorisés à rentrer chez eux, y compris en transports scolaires. Il leur faudra en revanche cocher eux-aussi une case sur l'attestation.

Les activités extrascolaires (qu’elles s’exercent en plein air ou en salle) ne pourront pas se dérouler après 18 heures. Par ailleurs, les lieux de culte devront fermer à 18h.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société