Désert médical : "En 2022, il n'y en aura plus", la commune de Villeneuve-sur-Yonne cherche désespérément un médecin

Face au risque de ne plus avoir de médecin généraliste en 2022, des habitants de Villeneuve-sur-Yonne (Yonne) se mobilisent autour d'un collectif pour faire la promotion de leur ville et tenter d'attirer de futurs médecins.  

En 2022, la commune de Villeneuve-sur-Yonne pourrait ne plus avoir de médecin généraliste.
En 2022, la commune de Villeneuve-sur-Yonne pourrait ne plus avoir de médecin généraliste. © DR

"On est dans une région très touchée par la désertification médicale." Le constat est sans appel pour Mireille Calisti. Installée à Villeneuve-sur-Yonne en 1973, cette commerçante à la retraite très investie sur les questions de santé de la commune, a vu au fil des années le nombre de médecins généralistes diminuer de manière significative dans cette commune de 5400 habitants, située entre Sens et Joigny. 

"A mesure que le temps passe, cela a diminué, diminué" témoigne Mireille. "En 2019, ils n'étaient plus que 3, en 2021, ils ne sont plus que 2 et en 2022, il n’y en aura plus."

Car en effet, un des deux médecins que comptent encore la commune partira en retraite à la fin du mois de décembre. Conséquence, le dernier médecin en activité ne souhaite pas être le seul à prendre en charge toute la patientèle. "Elle nous a dit que si elle restait toute seule, elle ne continue pas"  Elle s’en va aussi donc l'année prochaine, cela voudrait dire qu'il n'y aurait plus du tout de médecins sur Villeneuve-sur-Yonne. Ce serait catastrophique," s'inquiète Mireille Calisti.

Les habitants se mobilisent

Face à cette situation, à l'initiative de Mireille, un collectif d'habitants s'est donc créé pour mener des actions afin d'attirer des médecins sur la commune. "Je me suis dit qu’avec beaucoup de signatures, on pourrait aller frapper aux portes de l’agence régionale de santé, du département et de la région" affirme Mireille. 

Les membres du collectif ont déjà commencé à réfléchir à des actions concrètes, notamment sur les réseaux sociaux. Ils comptent dès ce samedi lancer leur page facebook. "On va faire la promotion de la ville et on alimentera cette page une fois par semaine. On y présentera les atouts de notre commune pour donner l'envie aux médecins de venir s'y installer." 

 

Parmi les membres du collectif, des retraités, des commerçants mais surtout beaucoup de professionnels de santé comme Frédéric Schmit, pharmacien, qui se dit inquiet. L'absence de médecin généraliste pourrait à terme mettre en péril son activité. "On est tous tributaire des prescriptions des médecins généralistes donc si vous n’avez plus de prescripteur à proximité, vous avez une activité qui diminue. C’est évident car il y a une évaporation des patients sur d’autres territoires."

Au delà des questions de santé, les habitants craignent aussi que cela contribue au manque d’attractivité du territoire. "Si une jeune famille souhaite s’installer, elle va regarder s’il y a des écoles, des commerces et surtout l’offre de soins. Sans médecin, ce sera moins attrayant" souligne le pharmacien. 

Et s’il n’y a plus de médecin à Villeneuve-sur-Yonne, les habitants devront parcourir une quinzaine de kilomètres pour se rendre sur Sens ou Joigny pour consulter.  "C’est déjà ce qu’il se passe avec les spécialistes" constate Frédéric Schmit.

L'Yonne en proie à la désertification médicale

Depuis plusieurs années, le département de l'Yonne est l'un des plus touchés de France par la désertification médicale. Selon un baromètre "santé-social" rendu public par l'Association des Maires de France en décembre 2020, l'Yonne fait partie des trois départements en France où l'accès à un médecin généraliste est le plus difficile.

Malgré les différents dispositifs d'aide et d'accompagnement mis en place par l'Etat ou le département, il est loin d'être évident d'attirer les jeunes médecins dans le département. 

"Les médecins généralistes ont une liberté d’installation qui est quasi absolue. L’Yonne, c’est un très beau territoire mais il manque certainement des choses qui permettrait d’attirer les jeunes médecins" reconnaît Frédéric Schmit. "On n'a pas la mer ou la montagne et on n'est pas une grosse métropole. Ca, on en souffrira toujours donc il faut trouver des palliatifs."

La municipalité mobilisée

De son côté, la municipalité salue l'initiative de ce collectif. "Le but, c’est d’avoir un collectif de Villeneuviens mobilisés pour le devenir de la santé et essayer de nous aider à faire poids auprès de l’ARS pour trouver des médecins" explique Nadège Naze, maire (SE) de la commune. Depuis plusieurs mois, elle ne ménage pas ses efforts pour tenter de trouver un médecin.

Si elle évoque quelques pistes, il n'y a rien de concret pour le moment. "On travaille en étroite collaboration avec l’ARS et le département sur ce dossier. On a notamment commencé à faire un travail sur le conventionnement des étudiants en médecine."

Plusieurs dispositifs d'aide à l'installation

Pour faire venir les médecins, la municipalité compte s'appuyer sur les dispositifs mis en place pour aider ou accompagner les jeunes médecins à l'installation. "Il y a déjà beaucoup de choses mises en place par l’ARS et par le conseil départemental," souligne Nadège Naze

L'Etat et l’Assurance Maladie ont mis en place des aides au maintien ou à l’installation des médecins dans les zones sous dôtées. Ces aides peuvent représenter jusqu’à 50 000 euros pour faire face par exemple aux frais du médecin qui s’installe, en s’engageant pour un minimum de 5 ans.

Afin d’attirer les médecins dans l’Yonne, le Conseil départemental développe, depuis début 2017, un système de bourses et d’aides et notamment des aides à l’installation de médecins (12 000 euros en échange de cinq années d’exercice dans l’Yonne). 

Depuis son lancement, le département a attribué 17 aides à l’installation et 14 bourses d’engagement.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société ruralité