Face à la hausse du prix des carburants, le bioéthanol intéresse de plus en plus les conducteurs

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bamba Gueye avec Cédric Pueyo
Une pompe à service dans une station-service d'Auxerre.
Une pompe à service dans une station-service d'Auxerre. © Clément Le Calvé / France Télévisions

En ce début 2022, les prix des différents carburants (essence et gasoil) ont continué d'augmenter. De plus en plus d’automobilistes de l’Yonne ont décidé de passer au bioéthanol.

Que ça soit l’essence ou le gasoil, c’est le même constat. Les prix à la pompe ont augmenté à nouveau en ce début d’année. Ils atteignent même des records. Les stations-services de l’Yonne ne sont pas épargnées par cette flambée.

 D’après le site carburants.org, la station Total Access d’Auxerre affiche le prix du sans plomb 98 à 1,60 euros le litre. Le gasoil est quant à lui fixé à 1,58 euros le litre. Une augmentation en moyenne de 5 %.

Pour François, automobiliste de la station auxerroise, ces augmentations successives sont difficiles à gérer au quotidien. "On commence à regarder les kilomètres. Avant on n’était pas axé sur l’économie". Même sentiment pour Kaltoumi, une autre automobiliste. Elle a dû changer sa façon de consommation. "D’habitude, auparavant, je gagnais toujours le même salaire et je mettais le plein pour mon carburant. Aujourd’hui, c’est impossible".

Comment faire pour réduire sa facture ?

Il y a d’abord quelques conseils pratiques pour consommer moins de carburant. Avoir une conduite souple et ne pas accélérer de manière trop brusque. Lorsque vous faites votre plein d’essence, n'attendez pas que votre réservoir soit presque vide : remplissez-le plutôt lorsqu'il est à moitié plein, pour éviter l'évaporation du carburant.

Le bioéthanol, un carburant moins cher que l'essence

Si vous voulez aller plus loin dans les économies, vous pouvez passer au bioéthanol. C’est un biocarburant produit en France à partir de céréales ou de betteraves par exemple. L’avantage principal est qu’il est 50 % moins cher que l’essence.

Gilles Dupré est un automobiliste qui s’est équipé au bioéthanol depuis trois ans. Lorsqu’il fait le plein, il regarde à peine le montant. "30 euros, ça fait le plein, change avec l’essence et le gasoil".

On pose 3 fois plus de boîtiers bioéthanol qu'en période normal

Cédric Soliveau

garagiste à Sens

Pour se convertir au bioéthanol, il faut tout de même investir dans l’achat d’un kit. Cédric Soliveau est un garagiste à Sens. Il installe de plus en plus de kit bioéthanol. Par mois, il en place une dizaine sur des véhicules. Pour répondre à cette forte demande, deux garagistes ont été formés. "En ce moment, on pose trois fois plus de boîtiers qu'en période normale".

Le prix d'un kit peut aller de 800 euros jusqu’au 1 200 euros selon le modèle. Un coût élevé qui se justifie avec la flambée du prix de l’essence. Malgré cette contrainte, les commandes continuent d’affluer dans ce garage senonais.  "L’idée est d’en faire 4 ou 5 par jour. Je pense qu’on va y arriver car il y a de plus en plus de véhicules et de gens qui veulent s’y mettre", selon Cédric Soliveau.

Rouler au bioéthanol n’est pas seulement avantageux pour le porte-monnaie. Le bioéthanol permet de réduire les émissions ce CO2  de 50 % et les particules fines d’environ 90 %.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.