L'Yonne placée en vigilance sécheresse, le niveau des cours d'eau en baisse

Alors que l'Yonne est actuellement en vigilance jaune orage, la préfecture prend des mesures de prévention pour réduire la sécheresse dans le département. Malgré les pluies, le niveau des cours d'eau est particulièrement bas.
Depuis le mois d'août, les chutes de pluie sont en-dessous des normales de saison.
Depuis le mois d'août, les chutes de pluie sont en-dessous des normales de saison. © Baziz Djaouti / France Télévisions

Malgré les pluies qui ont touché la Bourgogne-Franche-Comté durant l'été, le département de l’Yonne est placé depuis ce mercredi 8 septembre en vigilance sécheresse. Depuis quelques semaines, les cours d’eaux atteignent des niveaux particulièrement bas.

La préfecture de l’Yonne a ainsi décidé de mettre en place des dispositions pour limiter la consommation d’eau. "Le préfet invite dès à présent les usagers à effectuer des économies […} en limitant par exemple les arrosages de pelouses, le lavage des véhicules ou en réutilisant l’eau de pluie", précise un communiqué des services de l’État.

Une mesure d'anticipation et de prévention

Le placement en vigilance sécheresse constitue le premier niveau d’alerte du plan pour préserver les niveaux des cours d'eau dans l’Yonne. "Il faut rassurer la population et les collectivités, on est sur des mesures de sensibilisation et d’anticipation", décrit Marion Aoustin-Roth, sous-préfète avant de poursuivre. Aujourd’hui, il faut avoir un usage citoyen de l’eau, réduire sa consommation et faire attention".

Cela relève du geste citoyen, du volontariat et de l’envie de faire en sorte que l’eau ne soit pas gâchée.

Marion Aoustin-Roth

sous-préfète de l'Yonne

Mais comment les cours d’eau dans l’Yonne peuvent-ils être à sec alors que la Bourgogne-Franche-Comté est touchée par d’importants épisodes de pluie depuis le printemps ? Eh bien selon Météo France, malgré certaines averses, les précipitations sur le département ont été très inégales, avec trois mois secs consécutifs entre mai et juillet dernier et trois mois pluvieux de suite entre février et mars.

Et depuis le 1er août, les pluies sont à nouveau rares dans l'Yonne, inférieures de 55 % aux normales de saison. "Concernant les 8 premiers jours du mois de septembre, les valeurs sont encore bien en-dessous des normales de saison pour cette même période de septembre", précise Météo-France.

Il est en effet tombé 65 % de pluies en moins sur l’Yonne depuis le début du mois. En moyenne, depuis le mois de mars 2021, les secteurs de Sens et Avallon sont les plus touchés par la baisse des précipitations avec des déficits de 90 % par rapport aux normales de saison.

La météo actuelle peut-elle faire remonter les niveaux ?

Les épisodes orageux que connaît le département, placé en vigilance jaune, depuis ce mercredi 8 septembre ne rassurent pas les autorités. Dans la nuit de mercredi à jeudi, 15 mm de pluie sont tombés localement. De quoi seulement stabiliser les niveaux.

Et les prévisions ne poussent pas les autorités à l’optimisme. "Les précipitations attendues ne suffiront pas à faire remonter les débits", affirme la préfecture. Selon Météo France, des instabilités orageuses sont attendues au-dessus de l’Yonne jusqu’à ce vendredi inclus avec des chutes localisées de 20 à 30 mm de pluie.

Le département connaîtra un nouvel épisode sec de dimanche à mardi avant de nouvelles instabilités les mercredi 15 et jeudi 16 septembre. Chaque jour, Météo France observe alors la situation hydrologique dans le département.

Si la situation dans les cours d’eau n’évoluait pas, la préfecture de l’Yonne pourrait passer à l’étape supérieure du plan sécheresse qui comprend notamment l’interdiction du remplissage des piscines, de l’arrosage des jardins et du lavage des véhicules.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo sécheresse prévisions météo