Les apiculteurs et leurs abeilles en difficulté face aux orages : "on a eu une année catastrophique, la saison est cuite"

La pluie n'en finit pas de faire des dégâts. Dans l'Yonne, les apiculteurs comme Christiane et Marion subissent une année compliquée à cause des précipitations, des orages et du manque de soleil qui empêchent les abeilles de produire suffisamment de miel.

Christiane Desbois et sa fille Marion tiennent la boutique familiale "Miel et pain d’épice" à Girolles (Yonne). Elles possèdent plus de 150 ruches, et produisent du miel d'acacia, de tilleul, de printemps, de luzerne, châtaigniers et aussi du pain d'épice.

Mais cette année, la récolte est loin d'être fructueuse. "On a eu une année catastrophique, à cause de la pluie, du vent, des orages et aussi du manque de soleil, alerte Marion Desbois. La nuit, il peut faire 4 degrés, c'est trop peu. Les conditions climatiques difficiles entraînent le lessivage du nectar dans les fleurs, ce qui contraint les abeilles à ne se nourrir que de leurs réserves. Le froid lui aussi dégrade les récoltes en empêchant les abeilles de butiner dans les fleurs".

Une situation rare mais pas inédite

Christiane Desbois est apicultrice depuis plus de 50 ans. Elle n'avait pas vu une récolte aussi faible depuis 1977, où la météo capricieuse de cette année-là avait contraint l'Icaunaise à ne produire que quelques kilos de miel. "Cette année avait été très particulière alors que l'année d'avant on avait fait une énorme récolte. Cela fait partie du métier".

Pour sa fille Marion, qui a rejoint l'entreprise familiale il y a 3 ans, c'est une grande première. "Je n'avais encore jamais connu ça, ça fait bizarre. La saison est cuite, c'est certain. On ne peut même pas entretenir correctement les colonies. Les récoltes sont fichues, cette année on n’aura pas ou très peu de miel".

La récolte de miel requiert des exigences météorologiques strictes. "La température doit se situer entre 20 et 22 degrés, pas de pluie ou presque et surtout pas de vent, on est compliqués dans le milieu apicole", explique Marion en riant.

Des conséquences économiques

L'activité de l'entreprise familiale Desbois est donc dépendante du climat, ils ne peuvent que subir et constater la perte de chiffre d'affaires.

Ça représente beaucoup, je ne sais même pas combien on a perdu mais pour le moment je ne veux même pas regarder.

Marion Desbois

Apicultrice à Girolles

Une situation compliquée, que Christiane essaye malgré tout de relativiser. "C'est triste c'est sûr, mais on a encore pas mal de stocks des années passées. Je suis plus inquiète pour les habitués qui vont devoir s'habituer à ce qu'il y ait moins de stock dans les prochaines années, si ça continue ainsi. On va croiser les doigts et attendre que le soleil revienne, on n’a pas le choix !"

Christiane, Marion et leurs clients devront faire preuve d'encore un peu de patience. Météo France annonce un temps encore pluvieux et nuageux jusqu’à la fin du mois de juin.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité