Sécurité routière : 185 infractions relevées sur les routes de l'Yonne du 21 au 27 août 2019

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

La police nationale et la gendarmerie du département ont recensé 185 infractions routières en une semaine. Soit une moyenne de 26 infractions par jour.

Par France 3 Bourgogne

On le sait tous : sécurité routière rime avec bonne conduite. Et il est nécessaire pour le bien de chacun de l'appliquer au quotidien, du trajet pour se rendre au travail aux chassés-croisés des vacances. Mais tout le monde ne l'a pas encore totalement intégré. Notamment dans l'Yonne. Du 21 au 27 août dernier, 185 infractions routières ont été relevées par la police nationale et la gendarmerie du département.
 

143 excès de vitesse

Selon les chiffres publiés par la préfecture, les 185 infractions observées étaient classées de la sorte  :
  • 143 pour vitesse (dont 23 pour très grande vitesse)
  • 17 pour alcool
  • 7 pour stupéfiants
  • 18 pour conduite sans permis
A la suite de ces interpellations, les forces de l'ordre ont procédé à 34 rétentions administratives de permis et 1 immobilisation administrative de véhicule.

Les infractions pouvant entraîner la rétention du permis de conduire et les conséquences

Selon la loi, la rétention du permis du conduire peut être effectué dans les cas suivants :

  • Conduite avec 0,8 g ou plus d'alcool par litre de sang
  • Conduite en état d'ivresse manifeste
  • Refus de se soumettre aux vérifications concernant l'état d'alcoolémie
  • Conduite sous l'emprise de stupéfiants
  • Refus de se soumettre aux vérifications concernant l'usage de stupéfiants
  • Dépassement de 40 km/h ou plus de la vitesse maximale autorisée, établi au moyen d'un appareil homologué avec interception du véhicule
  • En cas d'accident de la circulation ayant entraîné la mort d'une personne, si vous êtes soupçonné avoir enfreint les règles de vitesse, croisement, dépassement, intersection ou priorité de passage

La rétention du permis de conduire a pour conséquences l'interdiction de conduire. Si interdiction n'est pas respectée, plusieurs sanctions sont possibles :

  • Peines de 2 ans d'emprisonnement et de jours-amende
  • Amende de 4 500 €
  • Confiscation du véhicule
  • Suspension du permis pour une durée de 3 ans au plus
  • Peine de travail d'intérêt général
  • Interdiction de conduire certains véhicules, y compris les véhicules sans permis, pour une durée de 5 ans au plus
  • Obligation d'accomplir, à vos frais, un stage de sensibilisation à la sécurité routière

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus