Yonne : les usagers des trains à destination de Paris ont peur

Dans l'Yonne, des centaines de personnes utilisent chaque jour le train pour partir travailler à Paris. Depuis les attentats du 13 novembre, beaucoup partent avec la boule au ventre. Par ailleurs, ce 19 novembre, nos journalistes n'ont constaté aucun renfort de sécurité dans les gares icaunaises.

Depuis les attentats du 13 novembre, beaucoup de sénonais qui travaillent sur Paris ont peur de prendre le train.
Depuis les attentats du 13 novembre, beaucoup de sénonais qui travaillent sur Paris ont peur de prendre le train. © France 3 Bourgogne
Comme tous les matins, entre 6 heures et 8 heures, la gare de Sens (Yonne) s'anime. Ils sont très nombreux à prendre le train en direction de Paris. Depuis les attentats du vendredi 13 novembre, la peur fait partie du quotidien de ces passagers. C'est le cas d'une sénonaise qui travaille près de l'HyperCasher, près de la porte de Vincennes. Le 9 janvier 2015, l'enseigne avait été le théâtre d'une terrible prise d'otage par le terroriste Amedy Coulibaly. Malgré ce contexte pesant, elle a bien du reprendre le chemin du travail lundi. Ce jour-là, elle se souvient que la tension était "palpable" dans le train à destination de la capitale. Avant de poursuivre :  "Tous les gens se regardent, on est suspicieux sur les uns et sur les autres."

Toujours selon cette sénonaise, le lundi 16 novembre, de nombreux policiers étaient présents en gare de Sens pour procéder à des contrôles d'identités et des fouilles. Un dispositif qui a pu rassurer certains usagers du train. Mais le 19 novembre, soit moins d'une semaine après les attentats, la tension semble être redescendue. Présents sur place au petit matin, nos journalistes n'ont constaté aucun renfort de sécurité dans les gares icaunaises.

durée de la vidéo: 01 min 49
Sécurité dans les trains : réactions en gare de Sens (89) ©France 3 Bourgogne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf transports attentats de paris faits divers terrorisme