#studio3 : The Harts Industry, les rockers désenchantés de l'Yonne

Publié le
Écrit par Tiphaine Pfeiffer .

Le groupe The Harts Industry est un pur produit de la scène rock auxerroise. Amis de longue date, les quatre musiciens chantent une génération désenchantée.

Mélancoliques et authentiques, les rockers de The Harts Industry le sont assurément. Le groupe auxerrois est né en 2014 entre amis de lycée. Depuis, les quatre musiciens qui le compose ont un peu changé mais tous viennent de la scène rock alternatif icaunaise qui gravite autour du Silex.

La rage adolescente transparaît toujours dans leurs compositions :  "A la toute base, on vient d'un univers musical stoner rock. Je pense à des groupes comme Queen of the Stone Age ou Black Rebel Motocycle club qui sont vraiment des groupes qui nous ont beaucoup inspirés explique Marien Cornet, le chanteur et l'un des fondateurs du groupe. "Assez rapidement, on a été rattrapé par nos influences grunge, Nirvana notamment, est une référence majeure pour nous." 

C'est très introspectif. C'est de là que vient notre veine mélancolique.

Marien Cornet, chanteur et fondateur du groupe icaunais The Harts Industry

Marien, Pascal, Paul et Guillaume chantent le désespoir d'une jeunesse qui s'estime sacrifiée, entre petits boulots et absence de perspectives. Les textes portent sur "le fait de pas trouver sa place quelque part, de toujours se chercher, de ne pas trop comprendre ce qui se passe autour de nous." 

Organique et métallique

The Harts Industry est un nom énigmatique, qui marie un vieux mot anglais signifiant "cerf" et le mot "industrie", la puissance majestueuse du roi de la forêt et celle froide et mécanique de l'industrie. Les musiciens se sont inspirés d'un vieux conte anglais pour choisir ce blason. Peut-être est-ce Pascal, le guitariste passionné de littérature qui a lancé l'idée ? Ce nom annonce en tout cas la couleur d'un rock qui vient des tripes, qui se veut organique et métallique.

Aujourd'hui, plus personne n'utilise ce nom : "Les gens l'abrègent et nous appellent THI, parce que c'est plus court et moins difficile à dire. C'est ce qui a donné naissance au logo que nous utilisons."

Remarqués dès 2015 

Leur 1er EP, sorti en 2015, avait été immédiatement remarqué par l'équipe de la SMAC (salle de musiques actuelles) le Silex d'Auxerre. Leur sélection au tremplin musical, baptisé les Inouïs du festival le Printemps de Bourges, leur a permis de tourner et de s'enrichir.

Leur 2ème EP, enregistré en 2019, est sorti seulement en février 2022, en raison de la pandémie de Covid. Il a été saluée par la presse spécialisée de Rolling Stone à Ouï FM : "On avait cet EP dont on était très contents du résultat, qui apportait quelque chose de nouveau, dans le son de The Harts Industry avec quelque chose d'un peu plus contemporain, moins stoner, plus pop. On voulait absolument le sortir mais on a décidé d'attendre que tout ça se tasse un peu. C'est un EP qui a un peu d'âge mais qui est assez actuel par rapport à ce qu'on fait."

▶ Découvrez d'autres artistes sur le plateau d'#studio3

#studio3 a été réalisé par les équipes de France 3 Bourgogne :

  • Mise en images : Cyrille Fouquin
  • Techniciens vidéo : Jean-Renaud Gacon, Vincent Chapuis et Patrick Genevois
  • Son : Antoine Bergey et Arnaud Tock
  • Lumières : Jean Picard
  • Cadreurs : Jean-Philippe Beulaygue et Sébastien Sawicki 
  • Scripte : Lucas Hugueny
  • Infographie : Cyrille Fouquin
  • Montage : Pierre Chamussy
  • Journaliste : Tiphaine Pfeiffer
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité