"Stop à l'acharnement !" : à Avallon, la maire incarcérée pour trafic de drogue reçoit le soutien de 200 personnes

Ce dimanche 14 avril à 18 heures, un rassemblement devant l'hôtel de ville à Avallon "en soutien à Jamilah Habsaoui" a réuni près de deux cents personnes, de toutes générations. Des habitants d'Avallon qui ne comprennent pas "l'acharnement" sur leur maire, très appréciée sur place.

C'est un rassemblement pacifiste, sans pancartes, ni slogans, en soutien à la maire d'Avallon Jamilah Habsaoui qui s'est effectué dimanche soir devant la mairie de la commune. Un rassemblement qui s'effectue une semaine après la découverte dans sa maison de 70kg de cannabis, 7000 euros en liquide et des lingots d'or et la mise en examen de l'édile.

Près de deux cents personnes rassemblées

Des personnes originaires d'Avallon ou de l'Avallonnais ont tenu à témoigner de leur soutien à la maire d'Avallon. Parmi les personnes présentes, beaucoup trouvent une forme "d'acharnement médiatique" sur la personnalité de la maire en poste depuis 2021.

Tout d'abord, un monsieur dénonce "la façon sur BFM dont a été traité le sujet, on a un petit peu jeté en pâture quelqu'un. Il s'avère après quelques jours, qu'il n'y a plus rien à retenir contre elle. Malheureusement il s'agissait de sa maison." 

L'homme ajoute que sa présence ici "c'est aussi pour la soutenir". La popularité de la maire, je ne crois pas à cette histoire-là. Vous savez les Balkany sont des escrocs notoires, ils ne sont pas en prison. Elle, c'est bien plus facile de mettre des gens comme ça en prison."

Une dame dénonce également l'accélération et la médiatisation de l'affaire : "je pense que c'est important de la soutenir, car tout de suite, ça s'est emballé. Même le gros repris de justice, il n'aurait pas eu un titre aussi gros dans le journal. Je trouve qu'il y avait d'autres façons, que de la mettre en préventive. Il peut y avoir un contrôle judiciaire, tout un tas de mesures... Là, tout de suite, on a été au maximum, résultat c'est le lynchage médiatique, c'est dans les réseaux sociaux, c'est même au Conseil Régional [...] Tout de suite, la machine s'est emballée, 4 jours de garde à vue, c'est le gros reproche que je fais !"

Au-delà du traitement médiatique de l'affaire, la personnalité de la maire est mise en avant pour ses qualités. La dame ajoute : "je pense que c'est quelqu'un d'honnête et de sincère. Même si elle est coupable, ça ne mérite pas le lynchage qu'elle a eu."

Une autre femme rapporte, au sujet de Jamilah Habsaoui : "c'est quelqu'un que j'ai connu avant qu'elle soit maire d'Avallon, et maintenant qu'elle a un poste important, elle a su être présente dans le quartier où elle habite, et c'est pas évident en tant que femme, sa fratrie, devenir maire, la Région... Elle l'a fait d'une manière très pertinente. Ce lynchage médiatique est odieux."

Des avis partagés à Avallon

L'équipe de France 3 Bourgogne n'a pas pu obtenir face à la caméra des témoignages d'autres personnes ne souhaitant pas participer au rassemblement. Ces derniers estiment que ce rassemblement "est le ponpon". Une commerçante qualifie la maire "d'indéfendable".

Jamilah Absaoui mise en examen et placée en détention provisoire pour trafic de stupéfiants reste présumée innocente.