• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les “illettrées” de Gad : les mots d'Emmanuel Macron créent la polémique

Emmanuel Macron, ministre de l'économie / © FRED DUFOUR / AFP
Emmanuel Macron, ministre de l'économie / © FRED DUFOUR / AFP

Ce mercredi matin, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, invité d'Europe 1, a cité dans une intervention sur le chômage les salariés de Gad, évoquant "une majorité de femmes", "pour beaucoup illettrées". Au vu du tollé provoqué par ses propos, le ministre a présenté ses excuses à l'Assemblée.

Par Emilie Colin

Les petites phrases font débat, surtout celles d'Emmanuel Macron, ministre de l'économie depuis qu'il est intervenu ce matin au micro de la matinale d'Europe 1. Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur le chômage, il a étayé son propos en prenant l'exemple des salariés de GAD.

Au bout de la 8ème minute d'interview, il aborde le coût du permis de conduire, un outil nécessaire à la recherche d'emploi et explique : "Dans les sociétés qui me sont données, sur les dossiers que j’ai, il y a la société Gad. Vous savez ? Cet abattoir. Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. Pour beaucoup on leur explique : “Vous n’avez plus d’avenir à Gad ou aux alentours. Allez travailler à 50 ou 60 km. Ces gens-là n’ont pas le permis de conduire. On va leur dire quoi ? Il faut payer 1 500 euros et il faut attendre un an ? Voilà, ça ce sont des réformes du quotidien. Et ça ce sont des réformes qui créent de la mobilité, de l'activité.”


Après cette intervention, les réactions se sont multipliées et la polémique a enflé toute la journée. Sur les réseaux sociaux, certains ont dénoncé le mépris dont aurait fait preuve le ministre.



D'autres estiment qu'il évoque une situation réelle dans le milieu ouvrier.




- Le député UMP des Côtes-d’Armor, Marc Le Fur, a même exigé la démission d'Emmanuel Macron. 

Marc Le Fur, député UMP des Côtes-d'Armor réagit aux propos d'Emmanuel Macron
Assemblée nationale - le 17/09/2014

 

- Olivier Le Bras, l'ancien syndicaliste FO de Gad Lampaul a jugé le ministre "maladroit et ne connaissant pas ses dossiers".

- A Lampaul-Guimiliau, les ex salariés de Gad sont choqués et en colère :

Les réactions des salariés de Gad aux propos du ministre


L'illétrisme, une réalité ?

A Gad et depuis 2010 des formations sont dispensées à certains salariés, en difficulté avec la lecture et l'écriture. Ils bénéficient d'une journée de cours par semaine pendant 4 mois et demi. Pour les représentants syndicaux, cette problématique touche surtout les salariés étrangers qui ne maîtrisent pas la langue française.

Contacté ce mercredi, le maire de Lampaul Guimiliau Jean-Marc Puchois nous a précisé que 30 à 50 personnes chez Gad sont effectivement concernées par des problèmes en lien avec la lecture et l'écriture.

Les excuses d'Emmanuel Macron

Dans l'après-midi, suite à toutes les réactions provoquées par ses propos, le ministre de l'Economie a fait savoir qu'ils présentait ses excuses aux salariés de Gad qu'il avait blessés.
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, présente ses excuses aux salariés de Gad
Assemblée nationale - 17/09/2014

 

A lire aussi

Sur le même sujet

baptème du canot de l'île de Sein en avril 2016

Les + Lus