Abattage préventif de canards dans les Côtes d’Armor : la grippe aviaire continue de toucher les élevages

Les autorités envisagent l'abattage préventif des canards pour limiter la propagation de la grippe aviaire. La filière avicole a été appelée à renforcer les mesures de biosécurité dans les élevages.

Deux clusters de grippe aviaire situés dans les Côtes d’Armor, autour de Guingamp inquiètent les autorités en Bretagne, ce 23 février 2023.

Le premier s’étend autour de Bégard sur une zone qui va de Guingamp à Perros-Guirec. Le second, plus vaste, s’étend de Guingamp à Guerlédan. Le cœur de ce deuxième cluster se situe sur la zone de Saint-Connan.

L'abbatage préventif des canards évoqué

En quelques heures sur la zone de Saint Connan, la grippe aviaire a de nouveau touché un poulailler et un élevage de dinde. Dans la commune voisine, c’est 135.000 poules pondeuses qui devront être euthanasiées pour éviter une extension de la maladie.

Sur Saint-Connan, l'abattage préventif des canards est désormais évoqué. “Les canards sont des animaux qui excrètent beaucoup de virus en étant parfois asymptomatiques”  souligne Virshna Héng, directeur départemental de la protection des populations dans les Côtes d’Armor. “Nous envisageons d’abattre les canards dans les zones réglementées”. Selon Virsnha Héng, le préfet des Côtes d’Armor va  signer, ce 23 février, un arrêtér allant dans ce sens.

lire : Grippe avaire. Deux nouveaux foyers d'infection près de Guingamp. "C'est une catastrophe économique et psychologique"

Toute la filière a été reçue par la préfecture lundi 21 février pour renforcer les mesures de biosécurité. L’objectif est de limiter les mouvements dans les élevages et de mutualiser les approvisionnements. 

La météo actuelle favorise le virus

Les conditions climatiques actuelles, baisse des températures et de l’ensoleillement etaugmentation de l’humidité, favorisent la survie du virus dans l’environnement. 

Mi-février 2023, le nombre de foyers en élevage a atteint les 300 dont plus des trois quarts concentrés dans la région Pays de la Loire. La Bretagne a connu 34 clusters depuis le 1er août 2022, dont 21 dans le Côtes d'Armor.

Face à un risque de contamination accru par la baisse des températures et de la forte activité migratoire des oiseaux sauvages toutes les volailles doivent être mises à l’abri et les rassemblements de volailles sont interdits.

Benoit Thibaut avec Jean-Marc Seigner

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité