Permis minier de Merléac : Marc Le Fur saisit Nicolas Hulot

Marc Le Fur souhaite que soit réalisée "une étude d'impact réellement indépendante sur les conséquences de ces forages et en particulier sur les effets pour les populations et les activités économiques liées au sol comme l'agriculture et l'agro-alimentaire". / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Marc Le Fur souhaite que soit réalisée "une étude d'impact réellement indépendante sur les conséquences de ces forages et en particulier sur les effets pour les populations et les activités économiques liées au sol comme l'agriculture et l'agro-alimentaire". / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Le député des Côtes-d'Armor Marc Le Fur a saisi le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot sur la question du permis minier de Merléac.

Par Lucas Hobe

Nommé ministre de la Transition écologique et solidaire dans le gouvernement d'Edouard Philippe, Nicolas Hulot devra s'atteler à de nombreux dossiers complexes à l'image de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, qui suscite de nombreux débats en Bretagne et dans les Pays de la Loire.

Mais les projets miniers bretons font également partie des préoccupations dans l'Ouest, particulièrement en Centre-Bretagne et dans les Côtes-d'Armor.

Marc Le Fur a saisi Nicolas Hulot concernant le permis minier de Merléac.

"Jusqu'ici, la société australienne Variscan, bénéficiaire d’un permis de recherche, n'a pas fait les efforts indispensables de communication et de transparence attendus par la population. (...) Pour moi, depuis que M. Macron, en tant que Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, a signé l'autorisation d'exploration du territoire par la société australienne Variscan, celle-ci n'a pas fait le nécessaire pour s'intégrer chez nous. Elle a pris le risque de créer des divisions dans nos communes. Elle n'a pas répondu aux questions légitimes posées par les élus, les associations et les professionnels. Elle n'a pas pris en compte les questions des agriculteurs qui savent plus que quiconque que la qualité de leur production est liée à la qualité de leur sol et que, quand on vend du lait, on ne peut pas tolérer quel que soupçon que ce soit quant à la qualité de l'eau ou de la terre" explique le député des Côtes-d'Armor dans une lettre adressée au ministre de la Transition écologique et solidaire. 

"Les Bretons ont le sentiment de ne pas être respectés"

Pour Marc Le Fur "Variscan ne donne aucune de garanties quant aux emplois qu'elle dit pouvoir créer. Finalement, les Bretons ont le sentiment de ne pas être respectés". Le député des Côtes-d'Armor souhaite que soit réalisée "une étude d'impact réellement indépendante sur les conséquences de ces forages et en particulier sur les effets pour les populations et les activités économiques liées au sol comme l'agriculture et l'agro-alimentaire".

Les projets miniers suscitent de nombreuses craintes en Bretagne. En mars dernier, plus de 300 personnes s'étaient rassemblées à Guingamp pour protester contre les projets de prospections minières dans la région, notamment sur les secteurs de Loc-Envel, de Silfiac et Merléac.

Sur le même sujet

Meurtre de L.Beydon

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne