Élections régionales en Bretagne : un échiquier politique fracturé

Repoussées pour cause de crise sanitaire, les élections régionales auront lieu les 13 et 20 juin 202, sauf déprogrammation. En Bretagne, la campagne est lancée. Face au président sortant, le socialiste Loïg Chesnais-Girard, 7 autres candidats convoitent son fauteuil. Etat des lieux. 

Cette semaine politique en Bretagne aura été marquée par la passe d’armes entre le président du Conseil régional, Loïg Chesnais-Girard, et son vice-président en charge de l’environnement. Tous deux en lice pour les prochaines élections régionales, le premier ayant décidé de retirer les délégations du second. Mais d'autres candidats sont en lice qui ont déjà commencé à battre la campagne. 

Loïg Chesnais-Girard : à gauche, le divorce est consommé

Président du conseil régional de Bretagne depuis 2017, le socialiste Loïg Chesnais-Girard attend l’assurance que les élections auront bien lieu les 13 et 20 juin prochains, et la tenue du dernier conseil le 8 avril prochain avant de se lancer officiellement en campagne. Mais avec une majorité régionale désormais éclatée, une liste écologiste et régionaliste sur sa gauche, sa tâche s’annonce difficile.

Thierry Burlot, le candidat de la majorité présidentielle

Issue de la majorité régionale élue en 2015, Thierry Burlot, lui, s’est officiellement lancé dans la bataille ce vendredi 26 mars au Méné, dans les Côtes d’Armor. "Une terre d’initiative, la première commune de Bretagne à énergie positive", explique-t-il. Soutenu par LREM, le MoDem et l’UDI, Thierry Burlot tête de liste "Nous la Bretagne" veut rassembler au centre. 

Isabelle Le Callennec, tête de la liste Les Républicains 

À droite, c’est Isabelle Le Callennec, maire de Vitré depuis 2020 et conseillère départementale depuis 2015 qui conduira la liste des Républicains aux prochaines élections régionales en Bretagne. En lançant officiellement sa campagne ce samedi 20 mars dans le Finistère, sur le phare de l’île Vierge, l'élue de 54 ans souhaitait marquer symboliquement sa volonté de "hisser haut la Bretagne.

Gilles Pennelle candidat du Rassemblement National 

Conseiller régional depuis 2015, Gilles Pennelle a été désigné par le Rassemblement National pour mener la liste du parti dans la région. Également candidat pour les élections départementales en Ille-et-Vilaine, le leader du RN en Bretagne se donne pour objectif d’effacer l’échec des municipales et d’arriver en tête au premier tour.

Claire Desmaret-Poirier, cheffe de file des verts et de l’UDB

Emmenée par l’écologiste Claire Desmaret-Poirier, la liste "Bretagne d’avenir" rassemble des candidats d’EELV, de l’UDB, d’Ensemble sur nos territoires, de Nouvelle donne, de Génération écologie et de Bretagne écologie. Une alliance verte pour accélérer la transition écologique et un début de campagne marqué par la venue en terre bretonne de poids lourds d’EELV, Eric Piolle, Benoît Biteau et Yannick Jadot. 

Daniel Cueff, pour une liste "hors partis"

Connu pour son arrêté anti-pesticide, l’ancien maire de Langouët est le premier à avoir annoncé sa candidature aux prochaines élections régionales le 24 janvier 2020 à Roscoff, dans le Finistère. Sa liste, "Bretagne, ma vie", se veut transpartisane, réunissant des citoyens et personnalités de tous horizons pour réussir la "nécessaire résilience écologique de la Bretagne."

Un jeune porte-parole pour le Parti Breton

Porte-parole du Parti Breton, Joannic Martin, a été désigné pour mener la liste "Bretagne responsable". Âgé de 28 ans, ce jeune directeur de centre de loisir, engagé depuis 2014, a déjà participé aux élections législatives en 2017, ainsi qu’aux élections municipales de Saint-Brieuc en 2020. Deuxième parti régionaliste à se lancer dans la bataille, il souhaite que la région devienne réellement maîtresse de son destin sur le plan institutionnel, économique ou culturel.

Un duo pour la France Insoumise

La France Insoumise a choisi non pas un, mais deux chefs de file, pour sa première campagne aux élections régionales en Bretagne. Après avoir tenté de s’allier avec Europe Ecologie Les Verts, Marie-Madelaine Doré-Lucas et Pierre-Yves Cadalen ont commencé à battre la campagne, voulant rappeler que les questions environnementales seront plus que jamais au centre des débats. 

Des listes souverainistes

Deux listes dites souverainistes, sont également en cours de constitution. La première baptisée "La Bretagne en héritage" à l’initiative de dissidents du Rassemblement National. La seconde sera menée par David Cabas pour Debout la France. Éducateur de vie scolaire à Ploërmel, il est le responsable du mouvement de Nicolas Dupont-Aignan dans le Morbihan.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité