Elections départementales 2021 en Bretagne. Ce qu’il faut retenir. Les Côtes d’Armor à gauche ?

Trois des quatre départements bretons devraient conserver leur majorité sortante à l’issue de ce premier tour des élections départementales en Bretagne. La gauche pourrait reconquérir les Côtes d’Armor.

Dans un bureau de vote à Rennes
Dans un bureau de vote à Rennes © Stéphane Grammont - FTV

Dans les Côtes-d'Armor, la gauche peut espérer reconquérir la majorité qu'elle avait perdue en 2015 à quelques voix. Plusieurs cantons de ce département présidé par Romain Boutron (LR) seront particulièrement scrutés, droite et gauche étant au coude-à-coude. Le RN a obtenu pour sa part 15%, l'abstention atteignant 60,64.

Le Morbihan, dirigé par le président LR François Goulard, a gardé le cap dimanche lors du premier tour, avec plus de 39% des suffrages à droite, contre environ 32% pour les partis de gauche. Le FN a totalisé 14,10% dans ce département qui a connu la plus forte abstention de la région, avec un taux de 65,19%.

En Ille-et-Vilaine, pas de changement en vue. La gauche est en passe de conserver la majorité de ce département présidé depuis 2015 par Jean-Luc Chenut (PS). Une forte majorité des cantons sont restés fidèles à leurs choix des précédentes élections dimanche. Socialistes et écologistes ont réuni au premier tour quelque 47% des voix, mais le scrutin là encore a été marqué par une forte abstention de 65,15%.

Enfin, dans le Finistère, le second tour semble plus incertain, droite et gauche étant au coude-à-coude dans plusieurs cantons. Depuis 2015, le département, à gauche, est dirigé par Nathalie Sarrabezolles (PS). Le FN obtient plus de 13%. L'abstention a atteint 64,45%.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections