ELEVAGE. La filière des œufs bio est en crise

Les producteurs ont-ils tué la poule bio aux œufs d’or en produisant trop? Ou le consommateur est-il volage? Depuis des mois, les ventes sont en baisse, la filière des œufs bio est en crise.

"Les français voulaient des œufs bio, on a fait des œufs bio, on a investi des milliers d’euros,  mais maintenant, ils n’en veulent plus." Patrick Hamon, éleveur dans les Côtes d'Armor, est désemparé. Il a investit trois millions d'euros dans son élevage.

Mais depuis des semaines, une partie de sa production d’œufs bio est vendue comme œuf plein air, parfois même, elle part pour faire des ovoproduits à destination de l’industrie agro alimentaire.  

Les éleveurs vont y perdre des plumes

"Les gens trouvent les œufs bio un peu chers, alors, ils les boudent " soupire-t-il. Sur les 8 premiers mois de 2021, les ventes ont chuté de 3,1%. Une baisse inédite.

En France, on compte aujourd’hui 8 millions de poules bio. Selon les estimations, il y en aurait 1 million 500 000 en trop, soit une surproduction annuelle de plus de 450 millions d'œufs.

Effet Covid ?

Lors du premier confinement, les français se sont mis à cuisiner, à faire des gâteaux pour mettre un peu de douceur dans leur quotidien. "A l’époque, les œufs étaient vendus avant d’être pondus " se souvient Thomas Madec, éleveur à Lanrodec dans les Côtes d’Armor. "Mais depuis, c’est la dégringolade. On pourrait perdre 30 à 40% de nos revenus."

Il va falloir payer les pots cassés

Pour l’instant, les prix pour les producteurs n’ont pas diminué. Mais cela est en train de changer, "les groupements ne vont pas continuer à payer des œufs bio qu’ils vendent en conventionnel et la grande distribution en profite pour mettre la pression alors qu’on n’ sans doute jamais eu autant besoin de hausse " s’inquiète Patrick Hamon.

La colère monte

Avec la hausse du prix des céréales, l’aliment pour les poules a grimpé de 40%. "C’est pas compliqué, explique-t-il,  tout augmente, sauf les produits agricoles.

"En plus, il y a eu des nouvelles lois sur le sexage des poussins, il se fait maintenant dans l’œuf pour ne plus tuer de poussins mâles. Il y a une nouvelle réglementation sur le bien être des poulettes. Il nous faut au moins 4 centimes de plus par œuf bio "renchérit Thomas Madec.

La filière souffre, les éleveurs commencent à parler de rassemblements, de manifestations.

Après celle qui frappe les éleveurs de porcs, une nouvelle crise, celle de l'oeuf bio  pourrait avoir débuté.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité