Brest. Le vélo en bambou, la création originale et écologique de Thomas Mazurié

Publié le

En 2013, Thomas Mazurié a créé son entreprise de réparations de vélos à Brest. Il y construit depuis 2016 des vélos avec du bambou finistérien.

Un vélo en bambou. Si l'idée peut sembler farfelue, Thomas Mazurié en a pourtant fait son métier. En 2013, il crée Breizh Bamboo Bike, à Brest : "L'idée m'est venue quand mon père m'a offert un kit pour construire un vélo en bambou. J'aimais déjà construire des vélos donc j'avais déjà ce savoir-faire pour lancer une entreprise", explique l'autoentrepreneur.

Le bambou, un matériau étonnant

C'est lors d'un voyage en Thaïlande que cet ingénieur de formation découvre les propriétés du bambou : "C'est un matériau plein de ressources. Il est à la fois solide et souple, ce qui le rend parfait pour la construction d'un vélo." Un matériau qui a aussi l'avantage de limiter les vibrations sur la route, grâce à cette souplesse.

Le bambou a besoin de très peu de ressources pour se développer et il s'adapte facilement aux différentes conditions climatiques : "Je vais chercher mes bambous à La-Forêt-Landerneau et à Saint-Renan, à quelques kilomètres de Brest", détaille Thomas Mazurié.

Des vélos entre 2000 et 4000€

Ces bouts de bambous sèchent pendant plus d'un an dans l'atelier de l'autoentrepreneur. Les vélos d'entrées de gammes à Breizh Bamboo Bike sont aux alentours de 2000€ : "Je ne construis qu'une dizaine de vélos par an et chaque création s'adapte aux besoins du client. Il y a un vrai travail de communication avant de construire le vélo", explique-t-il.

Des créations originales que vous pourrez croiser dans les rues de Brest. Le Breizh Bamboo Bike propose également des ateliers de réparation, ainsi que des stages pour fabriquer son propre cadre en bambou.

Le vélo en bambou à la cote en ce moment, puisque des nombreux créateurs ont lancé un projet similaire à celui de Thomas Mazurié, que ce soit en Charente, à Nantes ou encore à Lyon.