VIDEO. Arkea Ultim Challenge. "C'est un Vendée Globe puissance 10" : Armel Le Cléac'h, troisième de ce tour du monde en solitaire

replay

Armel Le Cléac'h achève épuisé cette première édition de l'Arkea Ultim Challenge à Brest ce dimanche en fin de soirée. Le public a répondu présent pour féliciter ce grand champion qui a subi de nombreuses avaries rendant cette fin course "très difficile". Son arrivée est à retrouver en vidéo.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Armel Le Cléac'h était attendu sur le port de Brest ce dimanche 3 mars 2024 pour célébrer la fin de son tour du monde en solitaire, pour la première édition de l'Arkea Ultim Challenge. Après les arrivées du vainqueur Charles Caudrelier et de Thomas Coville, le "Chacal" s'empare de la troisième place de la plus grande course au large en maxi-trimaran.

Il a passé la ligne d'arrivée à 21h31, mettant 56 jours 8h 1 min et 31 sec pour boucler ce tour du monde en solitaire. Il est arrivé au quai Malbert dans le port de Brest peu après 23h ou une foule dense l'attendait malgré l'heure tardive.

Une épreuve longue et difficile pour le Finistérien qui a accumulé les avaries et les problèmes techniques. Après deux escales au Brésil, l'une dans la descente de l'Atlantique et l'autre pour remonter après le passage du Cap Horn, le skipper a encore connu une voie d'eau il y a trois jours dans son Maxi Banque Populaire IV.

D'abord attendu dans la matinée de dimanche, Armel Le Cléac'h a fait face à une nouvelle dépression. Son arrivée au quai Malbert dans le port de Brest était à suivre en direct sur le site de France 3 Bretagne, sur Facebook et sur Youtube.

Revivez le direct de l'arrivée d'Armel Le Cléac'h

Son arrivée au fil des minutes

00h05 : le skipper explique avant de quitter le podium et remercier toute son équipe que son prochain départ sera le 7 juin pour transporter sur son maxi trimaran la flamme olympique de Brest vers la Guadeloupe.

Minuit : "Armel, Armel, bravo, bravo". Le public était nombreux pour venir acclamer le skipper, très apprécié. Pascal, un Brestois, avait tenu à être présent et ne cachait pas sa joie : "C'est une très belle arrivée. Je suis super content d'être là. Il a eu beaucoup d'avaries, de péripéties. Il serre les mains de tout le monde. Il a un très grand sourire et est presque rasé de près (sourire). Ça fait plaisir ! En plus, c'est un petit gars de Saint-Pol-de-Léon ! C'est un beau moment."

23h50 : le deuxième de l'épreuve Thomas Coville est présent pour saluer son adversaire et ami pour son tour du monde.

23h40 : le skipper revient une nouvelle fois sur les difficultés de ce tour du monde.

23h30 : Les premières impressions du skipper à son arrivée à quai.

23h : Le skipper fête sa troisième place avec les traditionnels fumigènes.

22h40 : les premiers mots d'Armel Le Cléac'h à l'approche du port.

21h31 : Armel Le Cléac'h sur son maxi trimaran vient de passer la ligne d'arrivée de l'Arkéa Ultim Challenge à la 3e place à 21h 31 min et 31 sec. Il a mis 56 jours 8h 1 min et 31 sec pour boucler ce tour du monde en solitaire, arrivant 5 jours 12 heures et 53 minutes après le vainqueur Charles Caudrelier.

18h15: dans sa visioconférence, Armel Le Cléach est revenu sur ce tour du monde en solitaire qui "a été compliqué" car "avec ces bateaux, tout devient compliqué". Une course avec des difficultés de météo, de navigation et des soucis techniques importants rencontrées qui "pèsent sur le mental". Le skipper a insisté sur le fait que toutes ces difficultés ont fait qu'il était "toujours à fond, ce qui tire sur la couenne". "J'ai été servi. Ça tape sur le skipper. On est à la limite. Comme les deux premiers de l'épreuve [Charles Caudrelier et Thomas Coville, NDLR] l'on dit, on est bien secoué par cette course" a-t-il insisté.

18h : alors qu'il n'est plus qu'à une quarantaine de milles de la ligne d'arrivée, Armel Le Cléac'h a accordé une ITW en visio. 

Fatigué et en manque de sommeil, il explique "être à bout depuis trois jours". Il ajoute que "la nuit dernière, il était très difficile de naviguer avec un poids à l'avant. J'ai mis une voile pour boucher la voie d'eau d'il y a trois jours. Ce n'est pas super étanche et donc dès que le bateau plantait dans une vague, il y avait une tonne d'eau qui rentrait dans le bateau. Il fallait le vider et repartir donc j'ai pas dormi. Même si maintenant cela va mieux, je suis un peu à cran avec cette casse. J'vais l'impression que je n'y arriverai pas".

durée de la vidéo : 00h00mn38s
Armel Le Cléac'h explique les derniers jours difficiles de son tour du monde dans l'Arkéa Ultim Challenge où il termine ce dimanche 3 mars au soir en troisième position. ©Armel Le Cléac'h - skipper

Une fin de course difficile

Ce mercredi, le marin a dû vider "beaucoup d'eau" et stopper sa formule 1 des mers pour boucher un trou et "tenter de rendre le bateau étanche" afin d'arriver à Brest. Dans sa dernière vidéo, Armel Le Cléac'h a détaillé comment des vagues "à force de taper" ont percé la coque et le pont avant de son Maxi Banque Populaire.

Mi-février, le skippeur avait dû s'arrêter à Rio de Janeiro pour remplacer ses deux safrans endommagés dans l'Atlantique Sud suite à des collisions. Au moment de cet incident à bord, le Breton était deuxième de la course.

Mi-janvier, déjà Rio de Janeiro et encore des réparations sur les safrans avaient imposé deux jours de réparation.

3e de cette première édition de l'Arkea Ultim Challenge

Si tout se passe comme prévu, Armel Le Cléac’h décrochera la troisième place lors de cette première édition du tour du monde en solitaire à bord d'un maxitrimaran.

Charles Caudrelier a triomphé lors de cette épreuve ce mardi après 50 jours de navigation.

VIDEO. Revoir l'arrivée de Charles Caudrelier

Thomas Coville, quant à lui, a terminé deuxième après 53 jours de compétition.

VIDEO. Revoir l'arrivée de Thomas Coville