Le Stade Brestois en Ligue des Champions. Pourquoi jouer au stade du Roudourou de Guingamp est une bonne idée ?

Le stade de Guingamp ou celui de Rennes ? Le Stade Brestois devrait annoncer à l’UEFA leur choix pour jouer la Ligue des Champions ce mercredi 22 mai. La piste du stade du Roudourou tient la corde. Voici les 4 raisons qui expliqueraient ce choix stratégique.

C’est le sujet qui agite la Bretagne du football après la folle saison du Stade Brestois. Joueurs et supporters des Rouge et Blanc vont-ils vraiment venir chez les voisins Guingampais pour leurs matchs de Ligue des Champions ?

Car si l’équipe de la pointe bretonne s’est offert brillamment son ticket pour la plus grande compétition pour un club de football, son stade n’a pas eu la dérogation espérée par l’instance européenne. La sentence est tombée : Francis-Le Blé est trop vétuste, le stade ne respecte pas les normes obligatoires.

Alors, si les Brestois veulent jouer les quatre matchs promis à domicile, voire plus, l’UEFA leur impose de se serrer sur une seule des quatre tribunes. Trois pans du stade sont en tubulaire, structure interdite pour raisons de sécurité. Seule la tribune Foucauld avec sa capacité de 4850 places est aux normes.

Et 4850 sièges pour assister à la phase de ligue entre le 17 septembre et le 29 janvier 2025, c’est vraiment trop peu pour satisfaire les supporters Ty-Zefs qui vont vivre leur première épopée européenne. Tous savent le caractère unique et immanquable de l’évènement.

Brest va vivre le nouveau format de la Ligue des Champions. Pour la première fois 36 clubs vont s’affronter, au lieu de 32. Fini les matchs de poules. Dans la première phase de la compétition, Brest devra affronter 8 adversaires, avec la garantie de jouer deux clubs parmi les plus grands : Manchester City, le Bayern Munich, le Real Madrid, Liverpool, Inter Milan, Borussia Bortmund, Leipzig ou le PSG. Et l’un d’eux devra se déplacer pour jouer les Bretons.

L’exil est douloureux et il faut faire un choix pour ce rendez-vous historique : Rennes ou Guingamp ? Le Roazhon Park ou le Roudourou ? Voici pourquoi sans nul doute, la pelouse guingampaise est le meilleur choix pour le football breton malgré l’animosité entre les deux clubs et leurs groupes de supporters.

Pour les Brestois : Guingamp c’est la proximité

La Ligue des Champions se joue en milieu de semaine et les matchs de Ligue 1 s’enchaînent le week-end. Question logistique, le car des joueurs Brestois mettra 1h18 pour faire le trajet Francis-Le Blé / Roudourou contre près de 3h pour aller à Rennes.

Éviter cette fatigue aux joueurs, améliorer leur confort, “cela compte” a relevé le président du Stade Brestois auprès de l’AFP.

Pour défier les grands d’Europe, les Rouge et Blancs auront besoin de tous leurs supporters et même si 6h de route peuvent ne pas effrayer les Ultras, le trajet jusqu’à Guingamp reste plus raisonnable pour permettre aux supporters d’être derrière leur équipe.

Le Roudourou : un stade à l’anglaise

Bien sûr le Roudourou peut accueillir moins de passionnés de ballon rond que le grand stade de la Route de Lorient, 18.000 places contre 30.000. Mais Guingamp possède un stade à l’anglaise : des tribunes carrées, vraiment très proches de la pelouse, surtout pour la tribune nord. Cette architecture permet de vibrer intensément, une expérience de spectateur rare en France, unique en Bretagne.

L’enceinte guingampaise a des faux airs de Craven Cottage. Comme pour le stade de Fulham, la proximité ardente entre les supporters et le gazon permet aux spectateurs de jouer à plein leur rôle de 12e homme et de transcender leurs joueurs comme a su le faire un certain “king” Eric. 

Lire : Qui est Éric Roy, sacré meilleur entraîneur de Ligue 1 et artisan de la saison historique du Stade Brestois

Si les pelouses anglaises ont su régler leurs problèmes de hooliganisme. Il faudra espérer que les Ultras de Guingamp sauront se montrer à la hauteur de l’évènement. Déjà plombé par une lutte interne sur fond de violence, le KOP historique Guingampais s’est mis en sommeil pour les derniers matchs de leur club. Une attitude regrettable que le club a tenté de pondérer rappelant aux différents groupes de supporters l’appui indispensable des supporters pour les joueurs afin de bien finir leur championnat. 

À Guingamp tout est possible

Le temple du football des Côtes d’Armor est devenu un lieu de pèlerinage pour les amoureux de lucarnes et de passes décisives. Ce carré de pelouse a déjà été le théâtre d’exploits et a su recevoir l’Inter Milan, la Fiorentina, le Dynamo Kiev ou Hambourg.

À Guingamp tout est possible. Sur cette pelouse, le petit poucet a su arracher 10 victoires européennes contre 9 défaites. Ce passé glorieux ne peut que servir les intérêts des joueurs brestois.

Réconcilier Brestois et Guingampais

Que le maillot soit Rouge et Blanc et non Rouge et Noir, cette occasion est unique pour les Bretons de prouver qu’ils savent accueillir autant les équipes rivales que des clubs voisins. Il est urgent de faire taire les comportements belliqueux de certains supporters de football qui n’ont plus leur place dans un stade.

Dans un podcast spécialisé sur le football à Guingamp, Lucas Le Bour, président du Kop Rouge 93 soulignait que "l'année dernière, quand en match amical, ils sont venus en parcage visiteur, ils ont cassé beaucoup de choses donc on craint vraiment ce qui va se passer en ville l'après-midi avec nos membres, les supporters lambda de Guingamp. Cela nous inquiète énormément".

Du travail reste à faire. Lors du dernier match des Costarmoricains, un honteux “Brest not welcome” s’affichait en tribune.

Brest, déjà contraint de se déplacer, mérite le meilleur des scénarios et d'offrir son meilleur visage. À l’image de l’accord en train d’aboutir entre le maire de Brest, François Cuillandre et le maire de Guingamp, Philippe Le Goff (PS)aussi président du Syndicat mixte d'aménagement du stade de Roudourou (SMASR), qui a proposé ses services au nom de "la solidarité bretonne".



L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité