Qualification directe en Ligue des champions : une mission difficile, mais pas impossible pour Brest

C'est une saison historique qui pourrait encore se terminer en apothéose ce dimanche 19 mai, dernière journée de Ligue 1 : au coude à coude avec Lille pour récupérer la troisième place du podium, les Brestois peuvent toujours espérer un billet direct vers la Ligue des champions. À condition de faire mieux à Toulouse que les Nordistes à Nice. Le tout, sans certains piliers de l'équipe.

Après la victoire contre Rennes, le 28 avril 2024, les Brestois touchaient du doigt leur rêve de Ligue des champions. Un rêve qui s'est éloigné peu à peu au rythme de leurs matchs nuls (contre Nantes puis contre Reims) et des victoires des Lillois.

Lire : Brest qualifié pour la Ligue des champions ? On vous explique les différents scénarios

Détrôné de la troisième place lors de l'avant-dernière journée de Ligue 1, le stade brestois comptabilise désormais le même nombre de points (58) que les Nordistes, mais avec une moins bonne différence de buts (+16 contre +18).

Classés quatrième, les hommes d'Éric Roy, élu meilleur entraîneur de la saison, risquent donc de devoir passer par les coriaces tours préliminaires s'ils veulent, pour la toute première expérience européenne de l'histoire du club, découvrir la Ligue des champions.
"On va tout donner, comme d'habitude, en espérant un résultat favorable de Nice à Lille", a lancé le technicien brestois.

Mais les Bretons peuvent encore grimper sur le podium et saisir le dernier billet direct pour la nouvelle phase de poule de la Ligue des champions. Une seule solution pour cela : gagner leur prochain match… et espérer un nul, voire une défaite du côté Lillois.

Gagner à tout prix… ou espérer une défaite ou un nul des Lillois

Si les deux clubs remportent leurs matchs respectifs, les Brestois devront le faire avec au moins trois buts de plus que leurs adversaires pour atteindre la troisième place.

Ils ne pourront la regagner que grâce à une défaite de Lille à Nice, s'ils n'obtiennent qu'un match nul à Toulouse.

La soirée de cette dernière journée de championnat risque d'être palpitante. Si la mairie n'a pas prévu d'écran géant pour suivre cette dernière rencontre, les supporters se sont donnés rendez-vous dès 12h ce dimanche 19 mai, place Saint-Pierre à Toulouse, pour célébrer cette saison historique.

Ils rejoindront le stadium TFC à partir de 18h. 

Des piliers brestois absents ou incertains

Difficile pour le club de maintenir son niveau de performances en cette fin de saison : de nombreux piliers de l'équipe manquent à l'appel à commencer par Pierre Lees-Melou, sorti sur blessure lors de la rencontre contre les Canaris le 4 mai dernier qui vient de se faire opérer du péroné ce jeudi 16 mai.

Blessé au mollet lors de la même rencontre, l'ailier droit, Romain Del Castillo était à l'entraînement ce samedi, mais est encore incertain pour le match contre Toulouse, tout comme Jonas Martin qui souffre des adducteurs.

"Il a ressenti une petite sensation sur l’adducteur jeudi, il n’est pas sorti pour s’entraîner vendredi, a expliqué Éric Roy. On fera le point demain (ce samedi) pour voir s’il peut prendre part à la séance."

Le latéral gauche Bradley Locko est quant à lui suspendu pour ce dernier match de la saison.

Mais côté Nordistes aussi, certains éléments majeurs manqueront à l'appel : leur gardien Lucas Chevalier, opéré du genou gauche, ainsi que leur latéral droit Tiago Santos, en plein protocole commotion.

Jouer en Ligue des champions… Mais dans quel stade ?

En cas de qualification en Ligue des champions directe ou en passant par les tours préliminaires, il sera difficile pour les Brestois de jouer à domicile. L'UEFA doit rendre sa réponse en début de semaine prochaine, mais Denis Le Saint, propriétaire du club, se dit déjà peu optimiste.

La solution : jouer au Roazhon Park à Rennes ou au Roudourou à Guingamp. Cette dernière option est celle que privilégient les dirigeants du club finistérien qui ont déjà rencontré leurs homologues costarmoricains.

Une possibilité qui ne réjouit pas certains supporters de l'En Avant Guingamp. Ce vendredi 17 mai, dans la tribune Umbro, nos confrères du Télégramme ont constaté qu'une banderole avait été déployée pour s’opposer à la venue de Brest dans le stade guingampais.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité