Qu'est ce que "Celtic Interconnector", le projet de liaison électrique entre l'Irlande et la Bretagne ?

Publié le
Écrit par GK avec AFP

Le gouvernement a déclaré le projet "Celtic Interconnector" d'intérêt public. À terme, cette liaison électrique de 575 kilomètres ralliera l'Irlande au Finistère.

C'est le gros projet énergétique des 10 prochaines années en Bretagne. Le "Celtic Interconnector", une liaison électrique sous-marine de 575 kilomètres, va rallier la région de Cork, en Irlande, et La Martyre, dans le Finistère.

La partie sud de l'île irlandaise sera ainsi pour la première fois reliée à l'Europe continentale.

Le dimanche 18 septembre 2022, le gouvernement a déclaré ce projet comme étant d'intérêt public, ce qui facilitera la réalisation des travaux pour le futur.

575 kilomètres de câbles souterrains

Le "Celtic Interconnector" est censé favoriser le développement des énergies renouvelables et renforcer la sécurité d'approvisionnement des deux pays.

La Commission européenne soutient ce projet depuis le début et le finance en grande partie. Elle a ainsi annoncé en 2019 une subvention de 530 millions d'euros, soit plus de la moitié du budget estimé.

Une bonne nouvelle dans un contexte où l'électricité est devenue une denrée rare. Avec la crise énergétique, les Français vivent sous la menace de coupures pour l'hiver et voient sans cesse leurs factures augmenter.

Cette nouvelle collaboration permettrait à l'Irlande de limiter son influence énergétique vis-à-vis du Royaume-Uni, et ce d'autant plus depuis le Brexit et la sortie des britanniques de l'Union Européenne.

Pour la France, et surtout pour la Bretagne, cette liaison permet d'avoir une source d'électricité supplémentaire.

L'annonce de "Celtic Interconnector", avait relancé les débats, en 2019, par rapport à la construction de la centrale thermique à cycle combiné gaz de Landivisiau, initiative contestée par certaines associations locales.

Visionnez ci-dessous le reportage réalisé par nos équipes en 2019.

Cette électricité, en provenance d'Irlande, augmenterait la part d'énergie renouvelable dans le parc électrique français. En effet, plus d'un quart de la production d'électricité du pays celte provient de l'éolien.

Une mise en service pour 2026

Le projet "Celtic Interconnector", doit être mis en service en 2026, selon ses porteurs, le gestionnaire du réseau électrique français RTE et son homologue irlandais Eirgrid.

La liaison électrique de 700 MW (équivalent à la consommation de 45 000 foyers) se fera dans les deux sens : de l'Irlande vers la France et de la France vers l'Irlande.

Le coût du projet est estimé à environ 1 milliard d'euros. Il a également été reconnu comme projet d'intérêt commun (PIC), depuis 2013, par l'Union Européenne.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité