• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Quimper : Le plan de continuation de Doux validé

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Le plan de continuation de Doux a été validé par le tribunal de commerce de Quimper. Une nouvelle période s'ouvre pour le groupe, en redressement judiciaire depuis juin 2012, qui va pouvoir poursuivre son activité. Entre temps, un millier d'emplois ont été supprimés.

Par Sylvaine Salliou

Le plan de continuation du groupe Doux (volaille), en redressement judiciaire depuis juin 2012, a été validé vendredi par le tribunal de commerce de Quimper, au terme d'une procédure de 18 mois. Mardi, les dirigeants de Doux avaient présenté aux juges leur plan de continuation de l'activité, avec notamment l'entrée au capital du groupe saoudien Almunajem et de la holding de la famille Calmels, D&P. Le volailler emploie encore 2.100 personnes après s'être séparé de son pôle frais, sacrifiant près d'un millier d'emplois. Il va pouvoir continuer son activité. 

"Aujourd'hui, les choses ont avancé, la crise se résout grâce à ses actionnaires, anciens et nouveaux", avait estimé à l'issue de l'audience le 26 novembre Arnaud Marion, artisan du redressement du groupe en tant que manager de transition et appelé à présider le directoire dont l'entreprise souhaite se doter. A ses côtés, selon le nouvel organigramme présenté au tribunal, Jean-Charles Doux, fils du fondateur emblématique Charles Doux, et Martin Calmels, fils de Didier Calmels. L'homme d'affaires, spécialiste de la reprise d'entreprises en faillite, prendra quant à lui la tête du conseil de surveillance.

1000 emplois supprimés

Pour sortir de l'impasse, le volailler s'est recentré sur l'export et la transformation (Père Dodu), après s'être allégé de son pôle frais, liquidé au prix de la suppression d'un millier d'emplois. Il ne compte désormais plus que 2.100 salariés, dont 1.700 en CDI. Plus d'un an après leur licenciement, seuls 10% des anciens salariés de Doux ont retrouvé un CDI.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le musée de la résistance bretonne

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer