SANTE. La plongée en apnée, c'est bon pour le corps, et bon pour le stress

Publié le Mis à jour le

Pratiquée en piscine ou en mer, et à condition d'être bien encadrée, l’apnée aurait des effets bénéfiques sur notre santé, notamment sur la gestion du stress.

La plongée en apnée nous évoque immédiatement le Grand Bleu, mais nul besoin de s'immerger dans des profondeurs abyssales pour profiter des bienfaits de cette activité. 

En Bretagne aussi, l'apnée a ses adeptes et donne lieu à des compétitions comme celle, interrégionale, organisée ce dimanche 30 janvier à Brest. 

Tout commence...

... A genou sur un tapis de yoga, les yeux cachés derrière des lunettes de plongée noires, pince-nez en place. C'est bien au sec que démarre une plongée en apnée, au bord de la piscine, ou en pleine mer. Faire abstraction des bruits et mouvements environnants, parfaitement concentré sur sa respiration.

Avant de s'immerger, à chacun sa méthode pour se relaxer et faire baisser son rythme cardiaque. 

 

On ne peut pas se permettre d'avoir des idées qui vont consommer de l'oxygène

Olivier Blaevoet, apnéiste

 

Pendant cette phase de préparation, l'apnéiste Olivier Blaevoet explique qu' "on se focalise uniquement sur l'objectif du jour, le moment présent. On ne peut pas se permettre d'avoir des idées qui vont consommer de l'oxygène. Donc le but, c'est que le corps soit vraiment prêt psychologiquement et physiquement à retenir sa respiration et à faire sa performance."

Le but est évoluer sous l'eau, en statique ou en mouvement, en retenant le plus longtemps possible sa respiration.

Ce qui se passe pendant l'immersion 

Améliorer sa performance en soignant sa santé, notamment mentale : relaxation et travail sur la respiration apportent du bien-être, même et surtout après de longues minutes sous l'eau.

Ainsi, la pratique de l’apnée aurait des effets sur le rythme cardiaque appelés "réflexes d’immersion".

Ces effets sont liés à deux paramètres: le fait de se mettre en apnée et le fait de se plonger dans un liquide. Le rythme du cœur chute et se met au ralenti après quelques dizaines de secondes chez l’homme. 

Lorsque l’on se met en apnée, il y a également un phénomène de vasoconstriction. Le corps irrigue et oxygène en priorité les organes les plus importants, (cerveau, cœur)... jusqu'à la délivrance.

La sortie, c'est comme revenir dans le monde des vivants

Geoffrey Buchou

"La sortie de l'eau, c'est toujours un moment hyper agréable, confie Geoffrey Buchou, apnéiste. On revient dans le monde des vivants, dans un monde un peu plus stimulant. Même si les dernières secondes de l'apnée sont très difficiles, en sortant de là, on ressent la chaleur, on ressent l'air..."

L'apnée est malgré tout considérée comme un sport extrême. Le risque principal sont la syncope ou la perte de connaissance. Pour vérifier que tout va bien, juges et encadrants font preuve de vigilance auprès de chaque participant.

Les risques

"Les yeux fermés, dans sa bulle, [l'apnéiste] peut partir très loin avec des techniques de sophrologie, de visualisation mentale ou autre. Du coup, on peut pas lui demander un signe "OK" comme en plongée conventionnelle. On va plutôt lui faire un "check" tactile, on lui touche l'épaule, il nous répond; on lui serre le doigt, il nous resserre le doigt, c'est un principe de questions et de réponses qui nous permet de contrôler sa conscience", explique Olivier Grenier, apnéiste et co-organisateur de la compétition brestoise.

Car le cerveau aussi réagit. Il peut arriver que l’apnéiste ait des hallucinations à force de lutter contre l’envie de respirer ou bien lorsqu'il plonge en eaux profondes, comme en mer, notamment à partir de 70 mètres de profondeur. Ce phénomène est également nommé  « l’ivresse des profondeurs ». 

Les bénéfices

Une pratique régulière de l'apnée permet d’apprendre à bien respirer. Le but étant d’utiliser tout son potentiel respiratoire pour tenir le plus longtemps possible. A l'entraînement, certains exercices permettent d’agrandir la capacité pulmonaire.

Cette pratique agit également sur le stress en diminuant la production de cortisol.

Quelques règles de prudence s'imposent donc, mais l'apnée apporte bien-être au corps et à l'esprit.