Voile : François Gabart lâché par son sponsor, le groupe Macif

Le groupe Macif se retire du circuit Ultim pour se recentrer sur les circuits Imoca et Figaro Bénéteau. Voilà en substance le communiqué de presse tombé ce mercredi à 11h30. En clair, François Gabart se retrouve le bec dans l’eau, sans sponsor.

C’est ce mercredi matin que la coque du nouveau maxi trimaran de François Gabart est arrivé à Concarneau. Un Ultim dernière génération que le groupe Macif avait entrepris de construire pour son skipper en vue de la campagne 2020/2024.
Etonnant donc, cette décision de se désengager des courses sur Ultim, ces trimarans gigantesques de 32 mètres de long. Annoncée ce mercredi 10 juin, ce choix laisse le skipper charentais basé dans le Finistère sans sponsor. Il a réagi sur son compte tweeter et Instagram :

Cette décision est forcément difficile, mais je l’accepte et la respecte.

 

L'image de La Macif doit beaucoup à Gabart

Il est pourtant l’homme qui a dépoussiéré l’image de l’assurance "La Macif", en remportant maintes victoires depuis le début de leur collaboration en 2009. Sous les voiles aux couleurs bleu et blanc de la Macif, François Gabart a remporté le Vendée Globe 2012. Devenant alors, à 29 ans, le plus jeune vainqueur de cette course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance.

En 2015, il gagne la transat Jacques Vabre, en 2016 la Transat anglaise et bat le record du tour du monde en solitaire en 2017.

 

De la fatigue

Les années suivantes, le skipper charentais installé dans le Finistère, s’allouera plutôt des secondes places mais de façon très honorable comme lors de la Route du Rhum 2018 où il se fait coiffer au poteau de sept petites minutes par Francis Joyon.
Ces derniers temps, François Gabart se disait fatigué et avait déclaré forfait pour la Transat anglaise, finalement annulée pour cause de Covid-19.

 

Trouver un nouveau sponsor

Le bateau d’une dizaine de millions d’euros en construction reste la propriété du groupe Macif pour l'instant. François Gabart, qui participe à sa construction avec son équipe, souhaite le mettre à l'eau en juin 2021 et l'utiliser pour ses futures courses.
Mais pour cela, il lui faudra trouver un nouveau partenaire financier d’accord pour racheter ce bateau. 

" C’est un immense challenge qui nous attend avec mon équipe : achever la construction d’un superbe trimaran volant et trouver de nouveaux acteurs prêts à nous accompagner dans l’aventure extraordinaire d’un Tour du Monde en équipage," assure le skipper sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

J’ai toujours dit que j’aimais les défis, c’est un immense challenge qui nous attend avec mon équipe : achever la construction d’un superbe trimaran volant et trouver de nouveaux acteurs prêts à nous accompagner dans l’aventure extraordinaire d’un Tour du Monde en équipage. ⛵️?? Ces 10 années avec la Macif ont été riches en émotions et en belles victoires. J’ai vécu des moments incroyables. Cette décision est forcément difficile, mais je l’accepte et la respecte. Une page se tourne mais je veux surtout retenir que c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre. Une nouvelle histoire à écrire dans la course au large de demain. J’ai la chance d’avoir une équipe soudée à mes côtés. Des femmes et des hommes plein de talent en qui j‘ai entièrement confiance ??Ensemble nous allons mettre toute notre énergie et notre savoir-faire dans la construction de ce nouveau multicoque avec lequel on espère continuer à vous faire rêver ? Et on va rien lâcher pour donner le meilleur à @charliedalin et aux figaristes @ledraoulec et @pierre_quiroga que nous accompagnons dans leur préparation. Ma passion reste intacte et j’ai plus que jamais envie de retourner sur l’eau ! It’s far far far from over ! @jspithill ? #sailing #challenge #courseaularge #teamwork #loyaltothefoil #ocean #waterlover

Une publication partagée par François Gabart (@francoisgabart) le

 

 

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité