Le grand départ du Tour en Bretagne en 2021 : fantasme ou réalité ?

C’est en usant du conditionnel que Philippe Priser, notre confrère du Télégramme, a révélé que la Bretagne pourrait se retrouver candidate pour l’accueil de Grande Boucle 2021… Fantasme ou réalité ?
 
Warren Barguil pourrait de nouveau savourer le charme d'un Tour de France à domicile
Warren Barguil pourrait de nouveau savourer le charme d'un Tour de France à domicile © Marco Bertorello / AFP
Le conditionnel, c’est toujours le temps le plus approprié quand, chaque année, nous tentons d’anticiper le tracé du prochain Tour de France. Car la grande Boucle est une vieille comédienne qui ménage ses effets et entretient sa part de mystère. Mais une fois n’est pas coutume, l’épreuve n’a pas la main sur son futur proche…
Copenhague aurait dû accueillir le grand départ 2021, mais les annulations de l’Euro et des Jeux Olympiques ont changé la donne. Comme le rappelle avec justesse le Télégramme, la capitale doit accueillir quatre rencontres de l’Euro dont une le 28 juillet… un télescopage impossible avec les préparatifs du Tour dont le départ était initialement prévu le 2 juillet.


Un nouveau calendrier UCI attendu mardi 


Le casse-tête d’ASO (Société organisatrice du Tour de France) s’est amplifié quand les Jeux Olympiques ont programmé la course Elite hommes le 24 juillet avant même l’arrivée du Tour. L’Union Cycliste Internationale soucieuse de permettre aux meilleurs coureurs de pouvoir y prendre part se retrouve aujourd’hui en train de plancher sur un nouveau calendrier qui sera sans doute officialisé mardi prochain. Un calendrier qui verrait le Tour prendre son envol le 25 juin et qui écarterait définitivement l’hypothèse d’un grand départ Danois.


Qui ne dit mot consent !

David Lappartient, président de l’UCI et élu breton, reconnaît du bout des lèvres que des discussions sont sans doute engagées pour trouver une autre option quant au départ du Tour 2021 : « Vous comprendrez que ma fonction ne me permet pas de m’exprimer sur des sujets qui relève de l’organisation ». Pas question de valider l’hypothèse d’un Tour qui prendrait son envol en Bretagne… sauf peut-être dans l’analyse des silences des acteurs supposés du dossier. On le sait, la plus grande épreuve cycliste au monde ne serait rien sans le soutien des régions et des collectivités locales.


Le fer est au feu 


Loïg Chesnais-Girard, président du Conseil régional de Bretagne n’a pas souhaité validé l’existence de tractations avec ASO. A notre demande d’interview, l’élu s’est empressé de déminer ou plutôt délimiter le champ des possibles : «Si c’est pour (parler) Nokia ou Hop à Morlaix, avec grand plaisir. Si c’est pour le Brexit et la pêche, aucun problème. Pour les autres sujets, pas de commentaire ! »
Le fer est au feu de toute évidence, sinon pourquoi autant de prudence sur un sujet par nature populaire et rassembleur. La Bretagne, terre de cyclisme, est donc très certainement candidate à accueillir le Tour comme elle l’avait déjà fait en 2008 à Brest.
C'est l'Irlandais Dan Martin qui s'était imposé à Mûr de Bretagne en 2018
C'est l'Irlandais Dan Martin qui s'était imposé à Mûr de Bretagne en 2018 © Marco Bertorello /AFP


La Bretagne terre de cyclisme


Et puis doit-on le rappeler, la Bretagne, c’est un plan de repli idéal… La terre qui a vu naître Robic,Bobet ou bien encore Hinault concentre l’ADN d’un sport populaire glorifié par le culte de l’effort et l’avènement des sans-grades. Et c’est pourquoi ici la magie du Tour opère avec la même force. Elles sont légion ces localités qui rêvent de voir ou revoir passer les coureurs… D’être dans la boucle de cette grande boucle ou se bousculent les glaciaires sur le bord de nos routes.


Un contre-la-montre Grand-Champ Locminé


Yves Bleunven, le maire de Grand Champ se verrait bien abaisser le drapeau d’une étape : « J’ai fait acte de candidature pour que Grand Champ soit ville départ si le Tour revient en Bretagne », confirme ce passionné de cyclisme qui s’apprête à recevoir les prochains championnats de France sur route du 21 au 23 août. « Si l’info du jour se confirme, ce serait une très bonne nouvelle. Un grand départ, cela suppose plusieurs étapes dans la région et peut-être même un contre-la-montre. Pourquoi pas entre Grand Champ et Locminé, ce serait parfait pour assurer le spectacle toute la journée ». Et faire le bonheur de deux localités qui cultivent le rêve de rejoindre la grande famille du Tour et sa légende.


Rennes, Lorient et...


A l’heure des réseaux sociaux, il sera bien difficile de contenir dans les prochains jours une information qui ne demande qu’à perler. Car désormais la question se pose : quelle sera la ville bretonne retenue pour le grand départ ? Au rayonnement de la capitale administrative rennaise pourrait s’opposer l’attachement de Lorient pour le vélo et tout le poids de Jean-Yves Le Drian. Mais rien n’est joué, on dit parfois que c’est à trois que l’on retire les marrons du feu.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sur route cyclisme sport